IranIran (actualité)Iran-élection : Joker Begins

Iran-élection : Joker Begins

-

Iran Focus, Téhéran, 23 juin – Par Mehdi Akhoundeh – Le paysage politique de l’Iran à la veille du deuxième tour de la présidentielle présente une image insolite, étrange, et surtout irréelle.

Il est étonnant de voir un des plus hauts dignitaires du régime qui a présidé le Majlis, occupé le poste de proche conseiller du guide en personne, démissionner d’un coup de tête de toutes ses fonctions et laisser entendre que le guide suprême aurait truqué le scrutin. L’ayatollah Karoubi a quand même eu droit à une réponse digne du guide : «Par la force divine, je ne permettrai à personne de semer le trouble dans le pays ».

Tous le monde sait aussi qu’en Iran quand le ministère de l’intérieur annonce 62% de participation cela veut dire qu’elle a été catastrophique et qu’une toute petite minorité s’est déplacée. Mais personne ne s’attendait que les candidats battus déclarent que cinq millions de cartes d’identité périmées – c’est-à-dire des morts – ont été utilisés! Il faut donc comprendre qu’au premier tour, les morts ont également rempli leur devoir civique. Certains n’ont pas tort de parler de surprise en matière de participation.

On a vu dans cette campagne le chasseur de femmes mal voilées, le général Ghalibaf se raser la barbe et porter un blouson, le maître des purges des universités, Moïne défendre les droits de l’homme, l’ancien commandant des pasdarans Mehralizadeh offrir des fleurs au peuple iranien dans son spot publicitaire de campagne. On a même vu Ahmadinajd, chef des bandes qui ont attaqué les étudiants en 1999, devenir un citoyen intègre choyé par les pauvres ; en tout cas, ce n’est surtout pas lui qui donnait des coups de grâce à la prison d’Evine.

L’impromptue du premier tour a été la percée d’Ahmadinejad. Comme si la force des spots publicitaires, des sourires et de l’argent, n’avait pu inciter les électeurs à voter pour leurs bourreaux. Mais c’est d’un coup de turban magique, que le guide suprême a donné consigne au Bassidj, aux pasdarans et consort de voter pour son candidat préféré. Après tout on est dans l’Iran des mollahs.

Cependant la plus grande surprise reste la transmutation de l’hodjatoleslam Ali Akbar Hachemi Rafsandjani fidèle compagnon de l’imam, impliqué dans toutes les magouilles et affaires les plus sales et les plus sanglantes de ce quart de siècle en Iran. Il réapparaît soudain en super Hachemi. S’inspirant des scènes de Batman, ce Joker de la politique iranienne est de retour distribuant avec largesse des billets. Des billets pour voter et des promesses d’argent pour le peuple, s’il est élu. En cas de victoire, « mon gouvernement versera à chaque famille iranienne 100 millions de rials (environ 11.000 dollars) d’actions des entreprises d’Etat qui seront privatisées », a promis le Joker Hachemi dans la nuit de mercredi à jeudi sur la télévision d’Etat dans les toutes dernières heures de la campagne. Sourire aux lèvres, le Joker va jusqu’à enlever son turban pour faire oublier son rôle de méchant.

Reste à savoir si les Iraniens comme les habitants de Minneapolis se laisseront berner par ce Bouffon ?

Interrogé sur cette question, un professeur d’université, Ahmad, qui boucle les fins de mois en conduisant un taxi, m’a répondu : « On nous dit qu’il faut voter Hachemi pour barrer la route au « fascisme » et au « Talibanisme ». Pourtant c’est bien les fascistes et les intégristes qui règnent depuis plus de 25 ans en Iran à ce que je sache. Tout l’argent du monde ne m’apportera pas la liberté. Alors qu’ils aillent tous au diable ces hypocrites. »

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous