IranIran (actualité)Ahmadinejad: l'Iran "n'a pas vraiment besoin" de liens avec...

Ahmadinejad: l’Iran « n’a pas vraiment besoin » de liens avec Washington

-

AFP, Téhéran, 26 juin – Mahmoud Ahmadinejad, vainqueur de la présidentielle iranienne, a estimé dimanche que l’Iran n' »avait pas vraiment besoin » d’établir des relations avec les Etats-Unis, mais a assuré que son gouvernement poursuivrait les discussions sur le nucléaire avec l’Union européenne.
« L’Iran est sur le chemin du progrès et du développement et n’a pas vraiment besoin des Etats-Unis », a-t-il déclaré, lors de sa première conférence de presse depuis son élection.
Cependant, a-t-il ajouté, « nous pourrons travailler avec tout pays qui ne montrera pas d’animosité envers l’Iran ».
Tout en réaffirmant le « droit » de son pays à développer l’énergie nucléaire dans « un objectif pacifique », le président élu a dit son intention de « poursuivre les négociations » avec l’Union européenne sur ce sujet.
« Recherchant l’intérêt national de la République islamique d’Iran, nous allons poursuivre les négociations » sur la question nucléaire avec l’UE, a-t-il déclaré prévenant toutefois que la « confiance devait être réciproque ».
« La politique du gouvernement sera fondée sur la justice, la paix, la co-existence et le développement de relations justes », a-t-il encore dit.
M. Ahmadinejad a promis la « modération » et rejeté l' »extrémisme ». « La modération sera la politique principale de ce gouvernement de 70 millions de personnes », a-t-il déclaré.
« Il n’y aura pas de place pour l’extrémisme », a-t-il encore insisté. « Ce gouvernement sera un gouvernement d’amitié et de compassion. Ce gouvernement sera un gouvernement de justice et d’honnêteté, au service du peuple… quelles que soient les opinions de chacun », a-t-il martelé.
Il s’est également employé à rassurer les milieux d’affaires, inquiets de son arrivée au pouvoir.
« Nous allons développer les investissements nationaux et étrangers en Iran. Il y a trop d’obstacles bureaucratiques qui ont mis en péril la sécurité des investissements en Iran », a-t-il ajouté.
« Je vais demander aux investisseurs étrangers et iraniens de venir, particulièrement aux Iraniens de l’étranger », a-t-il poursuivi.
M. Ahmadinejad, ultra-conservateur, a battu le pragmatique Akbar Hachémi Rafsandjani au second tour de la présidentielle iranienne vendredi.
Son entrée officielle en fonction est prévue le 3 août.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous