IranIran (actualité)Iran - Les ultras vont dominer le nouveau gouvernement...

Iran – Les ultras vont dominer le nouveau gouvernement iranien (sources)

-

Iran Focus, Téhéran, 29 juin – Avec le nouveau président Mahmoud Ahmadinejad qui doit prendre ses fonctions le 4 août, des sources bien informées s’attendent à des remaniements majeurs dans le gouvernement.

Tous les regards sont maintenant tournés sur des candidats choisis pour les principaux maroquins. Les sources proches du camp conservateur ont indiqué à Iran Focus qu’un certain nombre de députés ultras se verront nommés à des postes ministériels de premier plan.

« Des gens comme Elias Naderan, Hassan Sobhani, et Ahmad Tavakkoli sont parmi ceux à qui ont a promis des postes aux ministères du commerce, de l’économie, et du plan « , a dit une source, qui a requis l’anonymat, une pratique habituelle pour les responsables iraniens faisant des commentaires officieux.

Quelques analystes ont mis en garde contre trop de spéculations sur de la composition des ministères, car l’appareil de pouvoir de la théocratie iranienne est telle que le gouvernement n’en est pas le centre principal.

« Dans la République islamique, les ministres ont une fonction purement exécutive », dit Amir-Houshang Behbahani, un analyste économique et ancien directeur de banque centrale. « Ce sera encore plus vrai dans le gouvernement d’Ahmadinejad. Le véritable pouvoir sera dans le bureau du guide suprême et dans plusieurs autres corps, tels que le Motalefeh et le haut commandement des gardiens de la révolution. Ce sont ceux qui tireront les ficelles « .

D’autres soulignent la nouvelle place éminente des religieux intégristes radicaux et de leurs groupes satellites, comme Ansar-e Hezbollah. Ahmadinejad est un des fondateurs de Ansar-e Hezbollah, une milice islamiste qui agresse régulièrement les étudiants, les intellectuels, les dissidents et autres « éléments subversifs ».

Masoud Dehnamaki, chef d’Ansar et allié d’Ahmadinejad, a annoncé hier que le journal de la milice, Jebheh, reprendra sa publication régulière sous peu.

« Attendez de voir la puissance qui sera donnée aux hommes qui ont amené Ahmadinejad au pouvoir », conseille Taher Niakani, un professeur de l’université de Chiraz. Des « hommes comme l’ayatollah Ahmad Jannati, [président du Conseil des Gardiens »> et l’ayatollah Mesbah Yazdi, [théologien »> auront un impact sérieux sur les décisions politiques ».

Motalefeh est l’abréviation Jamiat’haye Motalefeh eslami, ou associations islamiques unifiées. Il a été créé dans les années 1960 comme un groupe intégriste radical de soutien à Khomeiny. Ses membres ont joué un rôle majeur dans l’assassinat du Premier ministre du chah, Ali Mansour. Ses chefs, issus du bazar de Téhéran, sont devenus des entrepreneurs multi-milliardaires après la révolution islamique, et s’opposent à l’investissement étranger et à l’intégration de l’Iran dans l’économie mondiale.

Tavakkoli, un député ultra de Téhéran, a été le rival de Hachemi Rafsandjani à la présidentielle de 1993. Dans le camp des ultras, il a joué les critiques économiques en chef du gouvernement de Mohammad Khatami.

Naderan, également député de Téhéran, est membre de la commission de l’énergie du Majlis. Lui et Sobhani, un député de Damqan (centre de l’Iran) qui préside la commission mixte du Majlis, ont été des membres actifs de l’équipe de la campagne présidentielle de Tavakkoli.

Les responsables de l’économie dans le nouveau gouvernement, parmi lesquels ont s’attend à voir nommer l’ancien ministre de l’économie Tahmasb Mazaheri et le député Mohammad Khoch-Chehreh, sont farouchement opposés à l’ouverture de l’économie iranienne au monde extérieur. Ce sont tous des protégés du puissant groupe de Motalefeh.

Une autre source en contact avec les proches collaborateurs d’Ahmadinejad a indiqué que Amir-Reza Khadam, un député de Téhéran qui a dirigé la commission de la jeunesse et a été membre de la commission de la culture, pourrait être nommé comme un des nombreux vice-présidents d’Ahmadinejad et diriger le tourisme et l’héritage culturel.

Le nom d’un autre ultra-conservateur, Mohammad Ahmadian, a été proposé pour le ministère de l’énergie.

Hossein Mozaffar, un ancien ministre de l’Education et commandant de la milice paramilitaire du Bassij, et Emad Afrough, président de la commission culturelle du parlement, dominé par les conservateurs, et ancien commandant des gardiens de la révolution, ont également été prononcés pour occuper des postes clés dans le gouvernement d’Ahmadinejad. Les deux hommes ont des conceptions fondamentalistes islamiques radicales sur les questions culturelles et éducatives.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous