IranIran (actualité)Iran : Le guide suprême place ses protégés

Iran : Le guide suprême place ses protégés

-

Iran Focus, Londres, 14 août – Mohammad-Bagher Ghalibaf, l’ancien chef de la police iranienne et candidat battu à la présidentielle, a été choisi par le guide suprême Ali Khameneï pour diriger le plus grand conglomérat économique d’Iran, selon un proche du général ultra.

Ghalibaf, qui a commandé les forces de l’air du corps des gardiens de la révolution jusqu’à sa nomination à la tête de la police en l’an 2000, suit actuellement un stage de pilotage avancé en France et ne pouvait être joint pour un commentaire, mais un membre de son ancienne équipe électorale a confirmé cette nomination attendue.

Le nouveau conglomérat sera créé d’une fusion entre la puissante fondation des déshérités (Bonyad Mostazafine) et le bureau pour l’application des commandements de l’imam. Il contrôlera un secteur de plusieurs milliards de dollars de l’économie iranienne. Bonyad Mostazafine a été créé en 1979 pour prendre le contrôle des immenses avoirs de la famille royale abolie, ainsi que la plupart des avoirs et des fonds confisqués des hommes d’affaires associés à l’ancien régime. Depuis lors, la fondation s’est développée en un empire financier opaque qui ne rend de compte qu’à la personne du guide suprême.

Ghalibaf a toujours été un protégé loyal de l’ayatollah Khameneï. Sa sélection pour diriger une nouvelle fondation économique est considérée comme une mesure de Khameneï pour consolider le pouvoir économique dans les mains de ses alliés et protégés qui contrôlent déjà une grande partie de l’économie du pays. Ayant sérieusement affaibli son rival Ali-Akbar Hachemi Rafsandjani lors de la récente élection, Khameneï cherche à présent à miner Rafsandjani sur le plan financier.

« Les gains de plusieurs milliards de dollars des fondations sous le contrôle de Khameneï ont été utilisés pour financer un éventail d’activités qui ne pouvaient être incluses dans le budget officiel de l’Etat, comme l’acquisition de matériaux illégaux, le soutien au terrorisme et les projets secrets nucléaires et balistiques », a déclaré Hadi Mohebbi, un analyste du monde des affaires iranien basé à Londres. « Khameneï pourrait essayer d’exploiter les capacités technocratiques et d’organisations considérables de Ghalibaf pour développer ces opérations. »

D’autres voient cette sélection comme une récompense de Khameneï à l’homme qui a servi de faire valoir électoral à Mahmoud Ahmadinejad durant l’élection présidentielle. De nombreux analystes pensent aujourd’hui que la candidature de Ghalibaf et des trois autres commandants des gardiens de la révolution faisaient partie d’une manœuvre politique complexe de Khameneï pour détourner les attaques du camp de Rafsandjani sur son candidat favori, Ahmadinejad, alors que les organisations massives sous son contrôle, comme les gardiens de la révolution et la milice paramilitaire du Bassidj, travaillaient en coulisses pour faire élire Ahmadinejad.

Ghalibaf avait démissionné de son poste à la tête de la police au début de l’année pour participer à l’élection de juin. Sa campagne agressive de style occidental a convaincu la plupart des observateurs avant le premier tour du 17 juin qu’il émergerait comme le premier candidat ultra, face à Rafsandjani pour le second tour.

Le commandant en chef adjoint des gardiens de la révolution Mohammad Bagher Zolghadr a tacitement admis que la décision du camp ultra de lancer plusieurs candidats faisait partie d’un « plan à multiples niveaux ».

« Nous devions agir avec adresse dans une situation politique complexe, alors que des puissances étrangères et des groupes intérieurs assoiffés de pouvoir avaient planifié bien à l’avance de faire tourner les élections en leur faveur et d’empêcher l’émergence d’un gouvernement authentiquement islamiste », A déclaré Zolghadr dans une conférence des commandants du Bassidj à Téhéran le mois dernier.

Il a dit que les « forces islamistes » avaient gagné les élections à travers « un plan sensé à multiples niveaux » qui a créé une « compétition serrée ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous