IranIran (actualité)Le nouveau président de l’Iran snobe son rival électoral...

Le nouveau président de l’Iran snobe son rival électoral Rafsandjani

-

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ff19edbdd5c.jpg » />

Iran Focus, Téhéran, 13 août – En deux démarches publiques en moins de 24 heures, le nouveau président de l’Iran Mahmoud Ahmadinejad a snobé son rival électoral l’ancien président Rafsandjani et mis en exergue les tensions qui les opposent.

Ahmadinejad ne s’est pas présenté à une réunion régulière du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat, le plus haut organe d’arbitrage du pays présidé par Rafsandjani. Les photographies de Rafsandjani à coté de la chaise vide réservée au président du pays ont été diffusées par les agences de presse du pays.

Le jour d’avant, Ahmadinejad qui s’était fait un devoir de se rendre à la prière du vendredi à Téhéran ces dernières semaines, ne s’est pas rendu à celle que dirigeait Rafsandjani.

Interrogé sur l’absence du nouveau président à la réunion du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat, Mohsen Rezaï, le secrétaire du Conseil, a répondu à la presse que « le président est très occupé ces temps-ci par la formation de son gouvernement et la présentation des ministres au parlement ».

Les conseillers les plus proches de Rafsandjani ont dit que l’ancien président avait prononcé des critiques acerbes contre l’ultra Ahmadinejad et la manière dont il avait été élu, qualifiant le résultat de l’élection comme une « énorme fraude ».

Iran Focus a rapporté le mois dernier que Rafsandjani avait dit lors d’une réunion de ce conseil le 16 juillet qu’il y avait eu de « grosses irrégularités » dans les élections présidentielles.

« J’ai beaucoup à dire sur la manière dont cette élection a été conduite et les bulletins truqués », avait expliqué Rafsandjani au gratin du clergé et des responsables gouvernementaux qui siègent au conseil. « Mais si je venais à m’exprimer sur ces questions, certains feraient une propagande inverse et les choses iraient de mal en pis ».

Un jour avant la confirmation d’Ahmadinejad par le guide suprême Ali Khameneï le 3 août, des membres de l’entourage de Rafsandjani avaient laissé entendre que l’ancien président ne se rendrait pas à la cérémonie. Il s’y est rendu, mais son regard abattu a attiré l’attention des diplomates étrangers qui s’y trouvaient.

« Il y a un mauvais courant qui passe entre le guide suprême et Rafsandjani », a dit un journaliste iranien qui écrit pour un quotidien financier. » Khameneï utilise la croisade anti-corruption d’Ahmadinejad comme un moyen d’attaquer le clan richissime de Rafsandjani. Ce dernier essaie de contre-attaquer en amenant les ténors du clergé de son côté et en mettant en question les références religieuses de Khameneï, son talon d’Achille ».

Malgré la montée des tensions entre ces deux rivaux de longue date, les observateurs politiques ont été surpris par le mépris affiché en public d’Ahmadinejad pour l’ancien président.

« Les dirigeants religieux de l’Iran peuvent être à couteaux tirés, mais vont mettre une attention particulière à montrer un front uni », a dit un diplomate asiatique basé à Téhéran depuis plusieurs années. « Essayer de décrypter les relations entre les plus hauts ayatollahs pourrait s’avérer plus difficile que de percer la hiérarchie du Kremlin sous les soviets. Aussi un geste public comme vient de le faire Ahmadinejad est important et il l’a certainement fait avec la bénédiction de Khameneï. »

Les analystes pensent que la prochaine épreuve de force entre Khameneï et Rafsandjani pourrait avoir lieu lors des élections du conseil des experts, un organe du clergé qui désigne le Guide suprême et maintien un contrôle symbolique sur son attitude. Les élections sont attendues en 2006, mais un porte-parole du Conseil des Gardiens ultraconservateur a dit le mois dernier qu’elles pourraient être retardées de deux ans. Rafsandjani est le vice-président de l’assemblée.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous