IranIran (actualité)L'Iran plaide pour une "coopération économique renforcée" avec la...

L’Iran plaide pour une « coopération économique renforcée » avec la France

-

AFP : 15 octobre – – Le ministre iranien de l’Economie et des Finances Sadfar Hosseini a indiqué vendredi à Paris avoir proposé au gouvernement français une « coopération économique renforcée », et réaffirmé la volonté de son pays de ne développer des programmes nucléaires que dans le domaine civil.

« Lors de ma rencontre » de jeudi avec le ministre français des Finances Nicolas Sarkozy, « j’ai fait des propositions concernant une véritable coopération stratégique dans le domaine économique », a déclaré M. Hosseini lors d’un entretien avec l’AFP.

« M. Sarkozy a accueilli très favorablement ces différentes propositions de coopération renforcée. Elles se trouvent aujourd’hui sur la table de la partie française, et nous attendons impatiemment des initiatives de son côté », a-t-il ajouté.

Lors de cette rencontre, M. Sarkozy a expliqué que la France ne pourra « aller plus loin » dans ses échanges avec l’Iran « que si le gouvernement iranien fait des signes en matière de transparence nucléaire », avait indiqué jeudi le cabinet du ministre français.

« Nous avons très fortement besoin de l’énergie nucléaire civile pour notre développement économique, et nous ne cherchons nullement la partie de cette industrie qui peut avoir un objectif militaire », a assuré vendredi M. Hosseini.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a donné à l’Iran jusqu’au 25 novembre pour dissiper le soupçon qu’il ne fabrique pas secrètement la bombe atomique, et a réclamé la suspension de toutes ses activités d’enrichissement d’uranium.

« Nous sommes prêts à oeuvrer dans le cadre de l’accord de Téhéran » pour dissiper les craintes de la communauté internationale, a ajouté M. Hosseini. « C’est cette solution qui permettra de préserver notre droit légitime et de créer la confiance au niveau international », a-t-il conclu.

Dans le cadre de cet accord signé fin 2003 avec l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, l’Iran s’était engagé à suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium et à accepter des inspections inopinées de ses installations nucléaires.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous