IranIran (actualité)L’Iran proteste contre l’utilisation de drones par les Etats-Unis

L’Iran proteste contre l’utilisation de drones par les Etats-Unis

-

Washington Post, 8 novembre –

Le Pentagone ne veut pas confirmer les allégations concernant le crash de deux avions sans pilote
Par Ann Scott Tyson

L’Iran a vivement protesté contre ce qu’il qualifie d’utilisation par les Etats-Unis de drones aériens sans pilote pour survoler son territoire et a indiqué que cet été deux d’entre eux se sont écrasés à l’intérieur de ses frontières. C’est ce que révèlent des courriers diplomatiques qui ont circulé hier au sein des Nations Unies.

Le 26 octobre, le représentant de l’Iran aux Nations Unies, Mehdi Danesh-Yazdi, a demandé au Conseil de Sécurité de faire circuler deux courriers venant de Téhéran qui demandaient « la cessation de ses actions illégales » par les Etats-Unis.

Le Pentagone n’a pas nié ces incidents mais a déclaré qu’il n’était pas à même de vérifier les dires de Téhéran. « Je ne peux pas confirmer la véracité de leurs propos », a déclaré le porte-parole du Département de la Défense, le Major Todd Vician, après avoir relu les deux courriers.

Alors qu’il était interrogé sur les courriers iraniens John R. Bolton, l’ambassadeur des Etats-Unis aux Nations Unies, a déclaré : « Ce n’est pas de mon ressort. En ce qui concerne l’Iran, je suis juste un gant de baseball. Je ne peux pas faire de commentaire ».

C’est plus tôt cette année que l’Iran a commencé à manifester son opposition aux vols de surveillance menés par le Etats-Unis. Des fonctionnaires du gouvernement américain ont déclaré au Washington Post que des vols de ce genre avaient lieu depuis avril 2004 et faisaient partie d’un programme destiné à réunir des preuves sur les programmes iraniens d’armement nucléaire et à déceler les faiblesses de sa défense aérienne.

Le dernières lettres de protestation iranienne identifiait un avion sans pilote étranger comme étant un Shadow 200 (RQ-7) qui, selon le courrier, s’était écrasé le 4 juillet au crépuscule, près de 60 kilomètres à l’intérieur du territoire iranien dans la province d’Ilam. Une seconde lettre a fait état du crash d’un avion Hermès, fabriqué aux Etats-Unis, le 25 août près de Khoram Abad – soit environ 200 kilomètres à l’intérieur des terres iraniennes.

« Le gouvernement de la République islamique d’Iran proteste vivement contre ces actes illégaux et souligne la nécessité de respecter les principes du droit international concernant le caractère sacré, la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats », pouvait-on lire dans les courriers. Les protestations ont d’abord été transmises en août et septembre aux Etats-Unis par l’intermédiaire de la Suisse, les Etats-Unis n’entretenant aucune relation diplomatique avec l’Iran.

Le Shadow est un petit drone ultra léger qui est utilisé par l’armée américaine pour la reconnaissance, la localisation de cibles et l’évaluation des dommages causés après des frappes. Piloté par GPS, il a une envergure de 3,6 mètres. Il est conçu pour observer une région avec une autonomie de quatre heures.

L’armée américaine et la CIA ont utilisé une large gamme d’avions sans pilote en Iran et en Afghanistan pour collecter des renseignements, observer les cibles potentielles et fournir des informations tactiques au cours des opérations militaires. Le Pentagone a admis que plusieurs drones se sont écrasés depuis 2001.

Avec la participation de Colum Lynch, correspondant du journal aux Nations Unies

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous