IranIran (actualité)L’impasse de l’Iran et de la Syrie au menu...

L’impasse de l’Iran et de la Syrie au menu du sommet du Golfe

-

Reuters, Abu Dhabi, 17 décembre – par Haba Kandil – Les dirigeants proaméricains des six Etats arabes du Golfe se rencontrent dimanche pour discuter des ambitions nucléaires iraniennes et de l’impasse américano-syrienne, inquiets de ce qu’une escalade de ces querelles puisse bouleverser la région souffrant déjà d’instabilité en Irak.

« Il existe une inquiétude sur le fait que le programme nucléaire pourrait être militaire. Ils (les Iraniens) vont finir par construire un réacteur nucléaire de l’autre coté du Golfe », a dit une des autorités des Etats du Golfe.

« Il y existe aussi une inquiétude à propos d’une action militaire (contre l’Iran), l’Iran peut répondre et attaquer les alliés des Américains dans le Golfe », a-t-il ajouté avant les deux jours de sommet annuel dans la capitale des Emirats Arabes Unis, Abu-Dhabi.

Les ministres des Affaires étrangères du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) se sont rencontrés samedi avant le sommet, dont quelques experts pensent qu’il se traduira par un redoublement de l’activité diplomatique avec le régime iranien.

Le CCG est composé de l’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Koweït, du Qatar, du Bahreïn et de l’Oman.

« Les pays du CCG s’inquiète de ce que l’Iran échappe à tout contrôle », a affirmé N. Jahardhan, un analyste d’un cabinet d’expert indépendant, le Centre de Recherches du Golfe.

« Les pays du CCG ont compris que l’Iran est bel et bien une menace… Les choses ont atteint un stade critique et ils sentent qu’ils vont porter le poids de toute escalade. Il est clair qu’il n’existe aucune politique définie en Iran sur ce qu’il faut faire en cas d’attaque.»

Le programme nucléaire controversé des mollahs alimente une crainte dans la région et en Occident comme quoi il cherche à développer des armes, ce que Téhéran nie.

Mais les salves verbales du président iranien Ahmadinejad contre Israël attisent la peur sur ses activités nucléaires et rendent les Etats du Golfe encore plus anxieux.

Toute discussion du CCG sunnite avec l’Iran chiite porteront aussi sur l’influence croissante de Téhéran en Irak où les chi’ites ont gagné le pouvoir après le départ de Saddam Hussein. L’Arabie Saoudite a ouvertement accusé le régime iranien d’interférence dans les affaires irakiennes.

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous