IranIran (actualité)Rice promet des « mesures » contre le haut...

Rice promet des « mesures » contre le haut responsable iranien détenteur d’un permis de travail amér

-

The Washington Times, 25 avril – Par Nicholas Kralev – La secrétaire d’Etat Condoleezza Rice a fait part hier de ses inquiétudes concernant l’affaire du haut responsable iranien qui est arrivé le mois dernier aux Etats-Unis avec un permis de travail et a déclaré que l’administration Bush « prendra des mesures appropriées » une fois que les faits seront établis.

Mohammad Nahavandian, conseiller en économie et en technologie du négociateur nucléaire en chef de l’Iran, Ali Larijani, est un résident permanent légal aux Etats-Unis depuis 1993 et n’a pas abandonné ce statut lorsqu’il a rejoint le gouvernement iranien l’année dernière.

« Nous étions très inquiets lorsque nous avons entendu parler de cela. Nous allons faire en sorte de comprendre les faits et la base légale, puis nous prendrons des mesures appropriées », a déclaré Rice à la presse dans l’avion qui l’a menée à Athènes.

« Nous devons respecter aussi bien nos engagements vis-à-vis des détenteurs du permis de travail que les considérations politiques de cette situation anormale, dans laquelle nous sommes en présence d’une personne avec [laquelle »> les Etats-Unis n’ont en fait aucune relation diplomatique et qui est un diplomate, un diplomate très haut placé, et qui est présent aux Etats-Unis », a-t-elle expliqué.

M. Nahavandian est arrivé du Canada le 25 mars sur un vol Ottawa Philadelphie, selon un haut responsable du département de la Sécurité territoriale.

Le haut responsable iranien a tenté de quitter les Etats-Unis le 11 avril et s’est rendu en voiture à la frontière canadienne aux Chutes du Niagara, mais il a été refoulé parce qu’il détenait « des médicaments vendus sur ordonnance » que les autorités canadiennes « n’ont pas considérés comme étant acceptables », selon ce haut responsable.

Ce jour-là, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a annoncé que Téhéran avait enrichi suffisamment d’uranium pour produire du combustible nucléaire. Il est impossible d’affirmer si la tentative de départ de M. Nahavandian avait un lien avec cette annonce.

Il a été réadmis aux Etats-Unis puisque son permis de travail était valide et n’a soulevé aucune suspicion, selon le responsable du département de la Sécurité territoriale. M. Nahavandian n’a pas eu à montrer son passeport iranien lorsqu’il a passé la frontière entre le Canada et les USA, et dans les deux cas, les officiers de l’immigration n’avaient aucun moyen de savoir qu’il s’agissait d’un membre d’un gouvernement étranger.

Les fichiers de l’immigration indiquent que M. Nahavandian est arrivé la première fois aux Etats-Unis en 1989 avec un visa touristique, selon le haut responsable de la sécurité. Un visa étudiant lui a été délivré en 1991 afin de suivre les cours de l’Université George Washington et il est devenu résident permanent deux ans plus tard. Son permis de travail a été renouvelé début 2004.

L’administration examine les entrées et les sorties de M. Nahavandian afin d’établir s’il a respecté la règle selon laquelle les résidents permanents ne doivent pas passer plus de 180 jours en-dehors du pays pour conserver leur statut.

Cependant, même s’il a rempli cette condition, il peut encore perdre son permis de travail en raison de sa fonction au sein du gouvernement iranien, que Washington a mis sur sa liste noire en raison de son soutien au terrorisme, selon les hauts responsables de l’administration.

« Cela va prendre un peu de temps pour régler cette affaire », a déclaré Rice hier. « Ce n’est pas quelque chose que nous avions prévu. »

7,062FansJ'aime
1,187SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Les serveurs de la présidence iranienne sont pris en charge par des dissidents, ce qui met en évidence les vulnérabilités du régime

Lors d'une importante faille de sécurité, le site web officiel de la présidence iranienne a été pris en charge...

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Iran – Appel d’une centaine d’anciens leaders du monde pour inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des terroristes

Une centaine d'anciens présidents et Premier ministres d'Europe, des USA, Royaume-Uni, Canada appellent à considérer les Gardiens de la...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous