IranIran (actualité)Des parlementaires français préconisent une nouvelle politique pour l’Iran

Des parlementaires français préconisent une nouvelle politique pour l’Iran

-

Iran Focus, Paris, 9 juin – Des parlementaires français ont appelé l’Union Européenne et le gouvernement de Jacques Chirac à définir une nouvelle politique « ferme » et « décisive » vis-à-vis de l’Iran dans le conflit international autour de son programme nucléaire.

Lors d’un meeting mercredi à Paris, les parlementaires ont accusé le gouvernement théocratique de Téhéran d’intervenir en Irak et de chercher à développer des armes nucléaires.

L’ancien Premier ministre français, Edith Cresson, fait partie de ceux qui soutiennent le principal mouvement d’opposition iranien, le Conseil national de la Résistance iranienne.

Une déclaration a été adoptée lors de ce colloque dénonçant Téhéran pour ses activités de développement d’armes nucléaires présumées et offrant son soutien au CNRI. Le texte parle de soutenir les projets du Conseil national de la Résistance d’établir une république basée sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat et sur le pluralisme en Iran, respectueuse des droits égaux pour les femmes et les hommes et garante des droits des minorités ethniques et religieuses.

La présidente élue du CNRI, Maryam Radjavi, qui a assisté à ce colloque parlementaire, a attiré l’attention sur les soulèvements qui ont lieu dans les provinces azéries du nord-ouest de l’Iran ainsi que dans plusieurs universités iraniennes, indiquant que le régime était à bout de souffle et manquait d’appui à l’intérieur du pays.

« Le message est clair. Les Iraniens veulent à un changement et sont prêts pour ce changement », a affirmé Radjavi.

« Dans les circonstances actuelles et dans ce contexte de répression croissante dans le pays, le régime des mollahs a plus que jamais besoin d’une crise et d’exporter l’intégrisme et le terrorisme à l’étranger pour dissimuler ses problèmes intérieurs », a-t-elle expliqué.

Elle a qualifié le programme nucléaire de Téhéran de « plus grand défi posé à la communauté internationale ».

En 2002, son mouvement avait révélé l’existence de deux vastes sites nucléaires que Téhéran avait dissimulés à la communauté internationale.

Ce meeting a été organisé par cinq parlementaires français : le député Pascal Terrasse, membre du Secrétariat national du Parti socialiste ; le député Marc Reymann, membre du parti majoritaire de l’UMP et vice-président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’europe ; le député Gérard Charasse du Parti radical de Gauche ; le député Georges Hage du Parti communiste français et le sénateur Jean-Pierre Michel du Parti socialiste.

7,062FansJ'aime
1,184SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Iran – Appel d’une centaine d’anciens leaders du monde pour inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des terroristes

Une centaine d'anciens présidents et Premier ministres d'Europe, des USA, Royaume-Uni, Canada appellent à considérer les Gardiens de la...

Iran : une exécution toutes les six heures

Le 19 mai, trois manifestants ont été exécutés à Ispahan par la justice du régime iranien, sur ordre du...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous