IranIran (actualité)L'Organisation de Shanghai se réunit en présence du président...

L’Organisation de Shanghai se réunit en présence du président iranien

-

AFP, Shanghai, 13 juin – La Chine accueille jeudi le sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), un regroupement régional dominé par Pékin et Moscou, avec la présence controversée du président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Jeudi, les présidents des cinq membres fondateurs (Russie, Chine, Kazakhstan, Kirghizstan, et Tadjikistan), ainsi que celui de l’Ouzbékistan, pays qui a adhéré en 2001, seront rejoints à Shanghai par les chefs d’Etat de nations ayant le statut d’observateur, l’Iran, le Pakistan et la Mongolie.
L’Inde, autre pays observateur, sera représentée par son ministre du Pétrole, alors que le président afghan Hamid Karzai a été invité.

En pleine crise nucléaire, dans laquelle Moscou et Pékin jouent un rôle important, la venue de M. Ahmadinejad ne manquera pas d’attirer l’attention internationale.

La présence iranienne a déjà été critiquée par le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, qui a estimé « étrange de vouloir amener au sein d’une organisation qui se dit contre le terrorisme… un des pays les plus engagés dans le terrorisme: l’Iran ».

Mais la Chine et le Kazakhstan ont repoussé les critiques américaines.

« Les accusations de terrorisme contre l’Iran n’ont été exprimées que par un seul pays dans le monde. Et il faudrait pour cela disposer de preuves sérieuses », a affirmé le chef de la diplomatie kazakhe, Kasymjomart Tokaïev, assurant que justement l’objectif premier de l’OCS était la lutte contre le terrorisme en Asie centrale.

Avec la montée en puissance de la Chine et le rapprochement entre Moscou et Pékin, l’Organisation de coopération de Shanghai, fondée il y a dix ans pour lutter contre le terrorisme, l’extrémisme religieux et le séparatisme, semble avoir pris du poids, notamment en raison de l’importance du pétrole d’Asie centrale.

« L’OCS se développe et s’étend constamment, attirant l’attention de la communauté internationale », a estimé un vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Li Hui.

L’OCS est également de plus en plus décrite comme un contrepoids à l’influence des Etats-Unis dans la région, ce qui est cependant démenti par ses membres.

Après l’affirmation récente du président chinois Hu Jintao, selon laquelle l’OCS « n’est dirigée contre aucun pays, quel qu’il soit », M. Tokaïev a assuré qu’à Shanghai il n’y aurait pas « d’attaque diplomatique contre Washington ».

En juillet 2005, les membres de l’OCS avaient demandé que Washington fixe un calendrier pour la fermeture de ses deux bases en Asie centrale, qui servaient de soutien aux troupes engagées en Afghanistan.

A Shanghai, il devrait être surtout question du renforcement de la coopération dans la lutte contre le terrorisme, a expliqué début juin le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Alexeïev.

Les pays membres de l’OCS envisagent notamment la création d’une « banque de données conjointe » sur les organisations terroristes, séparatistes et extrémistes, leur structure, leurs dirigeants, leurs membres et leur financement, selon M. Alexeïev.

Les membres de l’OCS ont déjà créé au sein de leur organisation un organisme antiterroriste régional qui effectuera ce travail.

Des accords devraient être signés concernant l’organisation d’exercices militaires conjoints et la coopération en vue de « mettre fin à la pénétration dans leurs pays de personnes impliquées dans les activités terroristes, séparatistes et extrémistes », a dit le vice-ministre russe.

Des exercices militaires antiterroristes conjoints sont déjà prévus en 2007 sur le territoire russe.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous