IranIran (actualité)L'Iran dit avoir empêché le remorquage illégal d'une plateforme...

L’Iran dit avoir empêché le remorquage illégal d’une plateforme roumaine

-

AFP, Téhéran, 23 août – Les forces de l’ordre iraniennes ont déjoué un « acte de banditisme » en empêchant le remorquage d’une plateforme pétrolière roumaine en dehors des eaux territoriales iraniennes dans le Golfe, a déclaré mercredi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

« La société roumaine, après avoir entrepris une première action illégale, voulait mener un autre acte de banditisme (en remorquant la plateforme en dehors des eaux territoriales iraniennes, ndlr) mais l’intervention des forces de l’ordre de la République islamique a empêché une telle action illégale », a déclaré Hamid Reza Assefi, cité par l’agence officielle Irna.

La compagnie roumaine Grup Servicii Petroliere (GSP) avait annoncé mardi que l’une de ses plateformes pétrolières, Orizont, présente dans le Golfe Persique, avait été saisie par les autorités iraniennes et les 26 personnes à son bord séquestrées.

Selon le porte-parole de GSP, Radu Petrescu, la plateforme avait été « attaquée à coups de canon par un bâtiment de guerre iranien, puis séquestrée dans les eaux du Golfe Persique ».

M. Assefi a déclaré que « les organisations gouvernementales iraniennes n’ont aucun rôle dans ce différend (…) et il faut laisser les autorités judiciaires se prononcer sur cette affaire pour la régler ».

Deux diplomates roumains sont en route vers l’île iranienne de Kish, d’où ils comptent gagner la plateforme pétrolière saisie mardi, a rapporté mercredi l’agence roumaine Mediafax.

Cet incident est intervenu à la suite d’un litige entre la société roumaine et son partenaire iranien Pétroiran, GSP accusant cette dernière de ne « pas avoir respecté ses obligations financières prévues dans le contrat ».

Le 15 août, la compagnie iranienne d’Etat Pétroiran avait demandé aux Emirats arabes unis d’empêcher une autre plateforme pétrolière roumaine, la Fortuna, de pénétrer dans ses eaux territoriales, affirmant qu’elle avait été « remorquée illégalement » en dehors des eaux iraniennes.

Pétroiran avait alors fait état de son intention de porter devant la justice son différend avec GSP.

7,062FansJ'aime
1,184SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Iran – Appel d’une centaine d’anciens leaders du monde pour inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des terroristes

Une centaine d'anciens présidents et Premier ministres d'Europe, des USA, Royaume-Uni, Canada appellent à considérer les Gardiens de la...

Iran : une exécution toutes les six heures

Le 19 mai, trois manifestants ont été exécutés à Ispahan par la justice du régime iranien, sur ordre du...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous