IranIran (actualité)Le narguilé au cœur de la campagne contre le...

Le narguilé au cœur de la campagne contre le tabagisme en Iran

-

The Guardian, 20 octobre – De Robert Tait à Téhéran – Pendant des siècles, ses riches arômes et son style très orné faisaient partie intégrante de la culture persane. Mais le narguilé, ou pipe à eau, est voué à disparaître des restaurants et salons de thé traditionnels en Iran en raison d’une rigoureuse campagne anti-tabac mise en place par le gouvernement.

Des surveillants chargés de la santé ont pour mission de confisquer les accessoires permettant de fumer dans les lieux de restauration et de vente de boissons dans le cadre d’une vaste purge des produits du tabac que le président Mahmoud Ahmadinejad a officialisée dans une loi.

Cette initiative annonce la fin d’un passe-temps apprécié dans tout le Moyen-Orient, mais que les autorités islamiques d’Iran considèrent depuis longtemps comme un péché décadent.

Le gouvernement insiste sur le fait que son motif est la santé et cite des experts affirmant que le narguilé est potentiellement plus dangereux que la cigarette. Malgré son image bénigne, des études indiquent que la quantité d’agents cancéreux inhalés avec un narguilé est équivalente à celle d’une cigarette. L’effet d’ensemble peut aussi être aggravé par le temps passé à fumer le narguilé plus long que pour une cigarette.

Connu ici sous le nom de qalyoun, le fait d’inhaler par un tube en caoutchouc ou en bois du tabac au goût de fruits ou de menthe, chauffé par du charbon de bois, est une activité populaire dans les villes et villages de province, en particulier dans le sud plus traditionaliste. Les familles et amis qui pique-niquent dans les parcs publics ont pour habitude de fumer. Ceci sera désormais illégal.

Cette coutume, originaire d’Inde, serait devenue populaire en Iran pendant le 17e ou 18e siècle.

Dans le passé, plusieurs tentatives visant à l’interdire ont eu lieu. Il y a deux ans, certains établissements ont interdit aux femmes de fumer en raison du fait que cela encourageait le flirt et la rencontre entre les sexes.

Cependant, cette dernière interdiction pourrait bien avoir plus d’impact que les précédentes pour avoir été approuvée par le puissant Conseil des Gardiens, organisme composé d’ecclésiastiques et de juges ayant pour mission d’évaluer le caractère religieux et moral des lois. Le gouvernement met en place des mesures coercitives dans le cadre d’un programme qui interdit également de fumer dans tous les bâtiments publics, sur les lieux de travail et dans les transports publics et qui interdit la cigarette aux moins de 18 ans. Les personnes prises en train de fumer au travail risquent une retenue d’un mois de salaire.

Toute publicité et slogan promouvant le tabac est interdit. La police aura le pouvoir de donner des contraventions à hauteur de 30£ (45 euros) ou de convoquer les contrevenants en justice.

Le gouvernement avance que 50 000 Iraniens meurent chaque année de maladies liées au tabagisme.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous