IranIran (actualité)Iran : Tollé après les propos d'Ahmadinejad sur Israël

Iran : Tollé après les propos d’Ahmadinejad sur Israël

-

Nouvelobs.com, 5 juin – « Le compte à rebours pour l’annihilation du régime israélien par les Palestiniens et les Libanais a commencé », selon le président iranien dont les propos ont été condamnés par Bernard Kouchner.

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner juge, lundi 4 juin, « inacceptables » et « incompatibles » avec le rôle régional que veut jouer l’Iran, les déclarations du président iranien Mahmoud Ahmadinejad sur « l’annihilation » du régime israélien.

« Si ces propos ont bien été tenus, ils sont inacceptables. Je les condamne avec la plus grande fermeté », a souligné le ministre dans une déclaration. « Pour la France, le droit d’Israël à exister, qui a été consacré par une décision de l’Assemblée générale des Nations unies, ne saurait être contesté », a-t-il ajouté. De son côté, Madrid a convoqué l’ambassadeur d’Iran.

Le président Ahmadinejad a déclaré dimanche que le « compte à rebours pour l’annihilation » du régime israélien par les Palestiniens et les Libanais avait commencé, selon des propos rapportés par l’agence semi-officielle Isna.

DIALOGUE DES CULTURES ET DES CIVILISATIONS

« Les questions du conflit israélo-palestinien et des relations israélo-libanaises ne peuvent servir de prétexte à la remise en cause du droit fondamental d’Israël à exister », a fait valoir Bernard Kouchner. « De tels propos sont incompatibles avec le dialogue entre les cultures et les civilisations auquel nous sommes attachés et avec l’aspiration de l’Iran à jouer un rôle régional de première importance », a-t-il conclu.

Mahmoud Ahmadinejad, qui avait provoqué un scandale en 2005 en jugeant que l’Etat d’Israël devait être « rayé de la carte », a expliqué cette fois que le « compte à rebours » pour sa destruction avait commencé à l’été 2006 lors du conflit entre les forces de l’Etat hébreu et celles du Hezbollah chiite libanais.

REJET LE PLUS ABSOLU ET TOTAL

Par ailleurs, le ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos a annoncé lundi la convocation de l’ambassadeur d’Iran à Madrid. « Il est inacceptable qu’un président de la communauté internationale prononce ces mots », a déclaré le chef de la diplomatie espagnole sur la radio publique espagnole RNE. « J’ai demandé à notre directeur politique qu’il convoque l’ambassadeur d’Iran pour lui exprimer notre rejet le plus absolu et total face à ces déclarations », a encore indiqué Miguel Angel Moratinos.

L’Espagne a de « bonnes relations » avec l’Iran, mais « la réponse (face aux déclarations du président iranien, ndlr) doit être ferme, tranchante et sans équivoque de la part d’un pays comme l’Espagne, de l’Union européenne et de la communauté internationale » a encore commenté le ministre espagnol.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous