IranIran (actualité)L'ambassadeur canadien expulsé d'Iran

L’ambassadeur canadien expulsé d’Iran

-

The Associated Press, 4 décembre L’ambassadeur canadien en Iran a été expulsé, a annoncé lundi le ministre canadien des Affaires étrangères, qualifiant la décision de Téhéran d' »injustifiée ».

Dans un communiqué, le ministre Maxime Bernier a expliqué que la décision iranienne d’expulser l’ambassadeur John Mundy pourrait être une représaille suite au refus d’Ottawa d’accepter les candidats récemment proposés par Téhéran pour le poste d’ambassadeur au Canada. Les deux pays tentent en effet depuis quelques temps de s’entendre sur un échange d’ambassadeurs.

« Nous pensons que l’expulsion de notre ambassadeur est une conséquence malheureuse et injustifiée de cette situation », a déclaré Maxime Bernier dans ce communiqué. « Comme toujours, le Canada demeure prêt à recevoir un ambassadeur iranien à condition qu’un candidat acceptable soit présenté ».

« L’Iran refuse de laisser notre ambassadeur présenter ses lettres de créance et donc d’assurer pleinement ses fonctions », a précisé le porte-parole du ministère Shaun Tinkler. « Ils ont décidé de réduire nos relations ».

Selon un responsable du ministère canadien des Affaires étrangères ayant requis l’anonymat, les deux candidats proposés par Téhéran jusqu’ici ont été des « étudiants radicaux » dans les années 1970 et pourraient avoir été liés à la prise d’otages de ressortissants américains dans l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran en 1979.

L’ambassade du Canada en Iran sera dirigée par le chargé d’affaires, a indiqué Maxime Bernier. Les ambassades respectives des deux pays resteront ouvertes et continueront d’exercer leurs activités habituelles.
Les relations diplomatiques entre les deux pays sont tendues depuis que l’ancien ambassadeur canadien Ken Taylor avait aidé à la fuite de ressortissants américains de l’ambassade américaine à Téhéran au moment de la prise d’otages.

La situation s’est également dégradée avec le décès en détention en Iran, en 2003, d’une journaliste irano-canadienne, Zahra Kazemi. Selon Téhéran, la photojournaliste est décédée après être tombée malade, mais ses proches affirment qu’elle a été torturée et violée avant de mourir. La Cour suprême iranienne a récemment ordonné l’ouverture d’une nouvelle enquête sur cette affaire. AP

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous