IranIran (actualité)Pétrole: BP ne fait aucun commentaire sur l'avertissement de...

Pétrole: BP ne fait aucun commentaire sur l’avertissement de l’Iran

-

AFP, Londres, 25 janvier – BP a refusé mardi de commenter l’avertissement que lui ont lancé, la veille, les autorités iraniennes, après que le patron de la compagnie pétrolière eut exclu d’investir en Iran en raison des menaces de sanctions américaines.

Un porte-parole de BP s’est contenté de dire que les autorités iraniennes réagissaient comme elles l’entendaient aux propos de John Browne, publiés dans la presse dominicale britannique.

L’Iran a fait savoir lundi qu’il n’était pas près d’oublier le choix de BP de renoncer à l’Iran en raison des sanctions américaines qui menacent toute entreprise étrangère investissant plus de 20 millions de dollars par an dans le secteur énergétique iranien.

« Nous estimons que ce n’est pas là une attitude amicale et nous ne l’oublierons pas. C’est un geste de BP en faveur des Etats-Unis et cette compagnie vient de ruiner ses intérêts à long terme en Iran », a déclaré le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanghaneh.

Le président de BP, Lord Browne, avait expliqué dans le Sunday Times que si le groupe avait pu envisager d’investir en Iran avant les attentats du 11 septembre 2001, ce n’était plus possible désormais.
« A l’heure actuelle, c’est impossible pour nous, parce que 40% de l’activité de BP se situe aux Etats-Unis et que nous sommes le plus gros producteur de pétrole et de gaz aux Etats-Unis », avait-il dit.
« D’un point de vue politique, l’Iran, ça ne peut pas marcher. J’espère que cela changera un jour », avait-il ajouté.

L’Iran possède les cinquièmes plus importantes réserves de pétrole au monde, avec près de 90 milliards de barils de réserves prouvées.
Ailleurs, le patron de BP serait ravi que son groupe devienne le partenaire de choix de certains gouvernements: « Lorsque les prix du pétrole sont élevés, les gens sont demandeurs, ils acceptent même que vous veniez explorer », ajoutait-il.

BP vient d’être choisi, avec Shell, par le gouvernement irakien pour réaliser des études techniques sur des champs pétroliers. Aucun salarié de BP ne mettra cependant le pied en Irak pour des raisons de sécurité.

BP est la première compagnie pétrolière du monde en termes de chiffre

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous