Iran and its NeighboursIrakLes régimes sunnites craignent une plus grande influence de...

Les régimes sunnites craignent une plus grande influence de l’Iran

-

AFP, Ryad, 25 janvier – Les régimes sunnites du monde arabe se préparent à une victoire probable des chiites aux élections de dimanche en Irak, avec la crainte que cela conduise à une montée de l’influence de l’Iran et une recrudescence de l’instabilité dans la région.
Sujet en général tabou au niveau officiel, ces appréhensions ont été exprimées publiquement par le roi Abdallah II de Jordanie, qui, dans une interview en décembre au Washington Post, a accusé le régime chiite de Téhéran de chercher à influer sur le scrutin pour favoriser la création d’un « croissant » chiite regroupant l’Iran, l’Irak, la Syrie et le Liban.
Contrairement au monarque jordanien, les autres dirigeants sunnites se sont contentés de lancer des appels voilés à la minorité sunnite pour qu’elle participe au scrutin.
Dans les pays arabes du Golfe, les plus directement affectés par une accession des chiites au pouvoir en Irak, le mot d’ordre semble être de faire contre mauvaise fortune bon coeur en public et d’expliquer que les régimes sunnites peuvent s’accomoder d’un gouvernement irakien dominé par les chiites s’il fait dans la modération.
« Les gouvernants du Golfe n’ont d’autre choix que d’accepter ce que les Etats-Unis ont planifié. Dans la mesure où Washington a donné son aval à la situation en Irak qui naîtra des élections (NDLR: l’accession des chiites au pouvoir), les régimes de la région devront faire avec », déclare à l’AFP l’universitaire et analyste qatariote Mohammed al-Mesfer.
Mais il avertit que cette situation sera synonyme d’une instabilité accrue.
Les régimes du Golfe « ne seront pas dans une situation stable si les élections irakiennes se traduisent par une direction chiite, parce qu’un grand nombre de chiites dans la région n’accepteront plus d’être soumis (aux sunnites) alors que leurs frères seront au pouvoir en Irak, en plus de l’Iran », dit-il.
L’Arabie saoudite, qui compte plus de deux millions de chiites sur une population indigène de quelque 17 millions, a récemment appelé implicitement les sunnites irakiens à ne pas se laisser marginaliser en boycottant le scrutin.
Un membre du Conseil consultatif (Majles al-Choura) saoudien, Mohammed al-Zalfa, estime qu’une accession des chiites au pouvoir en Irak n’affectera pas les relations entre le régime saoudien et la minorité chiite du royaume à condition que le gouvernement à Bagdad soit modéré.
Mais l’avènement à Bagdad d’un régime chiite fondamentaliste inspiré du modèle révolutionnaire iranien « changerait la situation dans toute la région », dit-il.
« Même si les chiites dirigent le gouvernement irakien, l’Arabie saoudite s’accomodera de cette nouvelle réalité », estime, pour sa part, un universitaire libéral saoudien, Khaled al-Dakhil.
« Je ne crains pas l’impact (des élections) sur les chiites en Arabie saoudite. Ce que je crains, c’est la perspective d’un glissement de l’Irak vers la guerre civile », poursuit-il en référence aux attentats croissants perpétrés contre les chiites par des combattants sunnites.
De fait, le chef du réseau terroriste Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab Al-Zarqaoui, a lancé deux violentes diatribes en quatre jours contre les chiites.
Au Koweït, qui a servi de tête de pont de l’invasion américaine qui a renversé Saddam Hussein en 2003 et où les chiites constituent un tiers de la population indigène, le discours officiel se veut optimiste et assure qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter d’un régime chiite à Bagdad.
« Le problème ne se pose pas au Koweït », estime Sami al-Nesf, conseiller du Premier ministre pour l’information. « Nous croyons en la démocratie. Laissons parler les urnes. Quel mal si les chiites arrivent au pouvoir? Chiites ou sunnites, ce sont tous des Irakiens ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous