IranIran (actualité)La ministre des Affaires étrangères suisse en foulard dans...

La ministre des Affaires étrangères suisse en foulard dans sa visite en Iran provoque un tollé en Su

-

The Associated Press, Genève, 20 mars – La ministre suisse des Affaires étrangères, déjà sous le feu des critiques pour un contrat de gaz naturel avec l’Iran, a aussi soulevé un tollé dans son pays parce qu’elle portait un foulard lors de sa rencontre avec le président radical de l’Iran quand l’accord a été signé.

« Comme une femme soumise », dit Le Matin, le quotidien de Lausanne, mercredi dans un article en première page avec une photo de Micheline Calmy-Rey portant un foulard blanc, à moitié transparent.

« Calmy-Rey porte le voile de la discorde », titre à la une la Tribune de Genève.

De nombreux parlementaires ont aussi exprimé leur colère et leur incompréhension sur le choix des vêtements de Calmy-Rey lors de sa rencontre avec le président Mahmoud Ahmadinejad lundi à Téhéran pour assister à la signature du contrat de plusieurs milliards de dollars entre la société de commerce d’énergie suisse EGL et la National Iranian Gas Export Co détenue par l’Etat.

Calmy-Rey, qui soutient fermement les droits des femmes, a balayé les critiques à son retour mardi. Elle a dit aux journalistes qu’elle avait porté le foulard par respect pour son hôte. Elle a dit que ce n’était pas un signe de soumission.

« Bien sûr nous devons respecter les coutumes », a dit Liliane Maury Pasquier, une sociale-démocrate comme Calmy-Rey. Mais, elle a ajouté : « Où est la solidarité avec les femmes qui se battent contre le port du foulard ? »

Marianne Binder, la porte-parole des démocrates chrétiens, a été citée par le journale Zurichois de grande distribution Blick disant que, « c’était une prosternation embarrassante devant Ahmadinejad, qui incarne la répression des femmes et nie l’Holocauste. »

Martine Brunschwig Graf, une parlementaire libérale, a déclaré : « Elle s’est laissée manipuler en permettant à l’Iran de s’imposer. »

Selon Calmy-Rey, les discussions ont aussi porté sur des droits de l’homme et le programme nucléaire de l’Iran. La Suisse cherche une solution diplomatique qui assurerait au monde que le programme ne peut pas être utilisé pour produire des armes nucléaires.

Les Etats-Unis avaient déjà critiqué le contrat gazier comme « l’envoi du mauvais message », contraire aux sanctions imposées à Téhéran par le Conseil de sécurité de l’ONU pour des préoccupations sur le programme nucléaire et de missiles de l’Iran.

Calmy-Rey a dit que le contrat ne violait pas les sanctions de l’ONU.

Des organisations juives ont aussi objecté à cause de l’hostilité de l’Iran à Israël et parce qu’ils craignent que le programme nucléaire de l’Iran puisse être utilisé pour produire des armes contre Israël.

Dans une interview avec Zeitung, le quotidien de Bâle, la ministre des Affaires étrangères a dit que des diplomates féminins suisses travaillant en Iran portent aussi des foulards quand elles le jugent approprié. Elle a dit que le foulard n’avait pas réduit son engagement aux droits de l’homme.

« Nous avons dit clairement à nos interlocuteurs en Iran que les lapidations ou des amputations sont des châtiments inacceptables, » a dit Calmy-Rey.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous