IranIran (actualité)Pour l'Iran, Total n'est plus dans le projet gazier...

Pour l’Iran, Total n’est plus dans le projet gazier de South Pars

-

"En ce qui nous concerne, nous considérons que Total n’est plus dans le projet", a déclaré le ministre iranien cité par le site internet de la télévision d’Etat.

"La récente décision de Total de se retirer du bloc 11 de South Pars est une décision totalement politique et non commerciale", a ajouté M. Nozari.

"Dès que nous avons entendu cette nouvelle, nous nous sommes mis à travailler avec énergie sur ce bloc et nous continuerons de travailler avec énergie", a-t-il poursuivi.
 
Le groupe français est engagé depuis des années dans des négociations avec l’Iran pour l’exploitation avec le Malaisien Petronas de réserves de gaz (bloc 11) à South Pars, qui prévoit également la création d’une installation produisant du gaz naturel liquéfié (GNL) et l’exportation de ce gaz.

Le patron de Total, Christophe de Margerie, a jugé politiquement trop risqué d’investir pour l’instant en Iran, dans un entretien au Financial Times paru jeudi.

Pour autant, le groupe français ne veut pas renoncer à travailler avec l’Iran, quatrième producteur mondial de pétrole et deuxième producteur mondial de gaz, et qui intéresse l’Union européenne, désireuse de s’émanciper du gaz russe.

"Il est hors de question d’arrêter ce projet, il est hors de question d’y renoncer ou d’abandonner", a ainsi affirmé M. de Margerie dans un entretien à la chaîne France 24.

"Nous avons pris la décision de ne pas en prendre" et "nous tenons à garder des relations de long terme avec notre partenaire iranien", a-t-il ajouté en reconnaissant qu’il s’agit d’un "gel de facto de ce projet".

D’autres groupes comme l’espagnol Repsol et l’anglo-néerlandais Shell ont en mai souhaité renégocier leur participation dans South Pars plutôt que de quitter le pays.
 
Les gouvernements occidentaux, Etats-Unis en tête, font pression sur les entreprises pour qu’elles coupent leurs liens avec l’Iran en raison de son programme nucléaire controversé.

 
 

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous