IranIran (actualité)Iran: trois mois de prison pour l'ancien directeur d'une...

Iran: trois mois de prison pour l’ancien directeur d’une agence de presse

-

Masoud Heydari, ancien patron d’ILNA (agence de presse des travailleurs iraniens), devra également payer une amende de 15 millions de rials (1.600 dollars). Il était poursuivi après des plaintes émanant du ministère du Travail, de l’Université Amir Kabir de Téhéran, et du ministère des Sciences, de la recherche et de la technologie, selon ISNA, qui n’a pas précisé l’objet de ces plaintes.

Son avocat, Mohammad Sharif, a indiqué qu’il allait interjeter appel.

M. Heydari était fondateur de cette agence en 2002 qu’il a présidé jusqu’en juillet 2007, date de son interdiction par la justice iranienne.

ILNA a toutefois été autorisée à reprendre ses activités au début de ce mois sous la direction d’Abotorab Fazel qui a succédé à Heydari, démissionnaire.

La presse iranienne, qui avait bénéficié d’une relative liberté sous le régime du président réformateur Mohammed Khatami, est depuis quelques mois la cible de la justice.

La commission de surveillance de la presse en Iran avait interdit le 23 juillet l’édition du soir du grand quotidien Hamshahri, appartenant à la mairie de Téhéran, pour "publication d’informations erronées dans le but de nuire à la situation économique du pays".

En juin, l’agence conservatrice Fars avait été suspendue pour trois jours après avoir annoncé le départ de Tahmasb Mazaheri, directeur de la Banque centrale, avant de revenir sur cette information.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous