IranIran (actualité)Les Moudjahidine du Peuple rayés de la liste terroriste...

Les Moudjahidine du Peuple rayés de la liste terroriste de l’UE

-

AFP, 26 janvier 2009 – Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont avalisé lundi une nouvelle liste d’organisations terroristes sans les Moudjahidine.

Ils ont ainsi reconnu que les bases juridiques permettant à l’UE de maintenir ce groupe sur cette liste, créée en 2002 dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 et renouvelée tous les six mois depuis, étaient devenues trop fragiles depuis le 4 décembre.

Le tribunal de première instance de la Cour européenne de justice avait alors annulé le gel des fonds de l’organisation, principale conséquence de l’inscription d’une organisation sur la liste terroriste.

Maryam Rajavi, leader des Moudjahidine et du Conseil national de la résistance iranienne qui en est la vitrine politique, a crié victoire après ce retrait, estimant qu’il s’agissait d’"une défaite cuisante pour la politique de complaisance de l’Europe" à l’égard du "régime des mollahs" en place à Téhéran.

"L’inscription de la résistance iranienne sur la liste noire a contribué à prolonger le régime du fascisme religieux en Iran", selon elle, et l’UE doit maintenant "compenser les dommages infligés au peuple iranien".

Cette décision intervient après plus de trois ans de recours interjetés par les Moudjahidine auprès de la justice européenne et un lobbying intense auprès des médias et des eurodéputés.

L’organisation fondée en 1965, avec pour objectif d’abord de renverser le régime du Chah puis le régime islamiste, a toujours assuré n’avoir aucune activité terroriste.

Pourtant, l’UE pourrait ne pas avoir dit son dernier mot et revenir à la charge pour réinscrire les Moudjahidine sur sa liste dans les prochains mois.

Ainsi, le ministre belge Karel De Gucht a souligné lundi matin que même si l’UE se devait de les retirer de la liste à ce stade en raison du jugement du 4 décembre, "fondamentalement, les Moudjahidine restent une organisation terroriste", selon des propos rapportés par des diplomates européens.

"La Cour n’a jamais considéré le fond, elle n’a jamais dit que (les Moudjahidine) n’étaient pas une organisation terroriste, juste que les droits de la défense n’avaient pas été respectés", a souligné un de ces diplomates.

La France a d’ailleurs annoncé dès vendredi qu’elle avait fait appel de la décision du 4 décembre.

Si elle obtenait gain de cause avant six mois, Paris pourrait redemander leur réinscription sur la nouvelle liste terroriste de l’UE qui devrait être publiée fin juillet, selon un haut diplomate français.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a protesté d’avance dimanche contre le retrait des Moudjahidine de la liste, soulignant qu’il s’agirait d’une décision "totalement politique et consciente".

Et plusieurs centaines de manifestants ont scandé "Mort à Sarkozy" ou encore "l’Europe aie honte, abandonne les monafeghines" (hypocrites, terme utilisé pour désigner les Moudjahidine en Iran) devant l’ambassade de France à Téhéran. L’un des orateurs a souligné que "le seul résultat est la détérioration des relations entre l’Iran et l’Europe".

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous