IranIran (actualité)Iran : Rafsandjani ne voit pas de sortie de...

Iran : Rafsandjani ne voit pas de sortie de crise (proche)

-

ImageImageIran Focus : Dans un entretien avec l’agence Ilna, le porte-parole du parti Kargozaran, proche de Hachemi Rafsandjani, a rapporté que ce dernier « n’a plus d’espoir quant à une sortie de crise » pour le régime.

Reconnaissant que les revendications de la population vont au-delà de celles de la faction dominée, Hussein Marachi, ancien député et ex-ministre du gouvernement de Rafsandjani, est d’avis que « face à la politique de dénégation adoptée par le courant au pouvoir, la colère des contestataires va aller crescendo et le mouvement va se radicaliser (…) C’est pourquoi le pouvoir doit prendre cela au sérieux ».

Soulignant l’exacerbation des sentiments populaires contre la dictature, Hussein Marachi considère que « la première chose à faire pour le pouvoir est de reconnaître qu’une désillusion sérieuse et un mécontentement  général ont atteint un degré de crise extrême ; [il faut reconnaître] qu’au moins 80 % de la population de Téhéran désapprouvent la situation et qu’il n’y a pas d’espoir pour le gouvernement de venir à bout de ce problème. »

Hussein Marachi s’inquiète de l’hémorragie à la base du régime. «Même les séminaires religieux ne sont pas d’accord avec la situation actuelle et sont gagnés par la grogne, tout comme les universitaires, qui y sont également opposés, à l’instar des enseignants, des bazaris et des industriels (….) »

Faisant part des craintes de Rafsandjani, figure clé du régime clérical, sur la survie du régime, Marachi souligne que « les inquiétudes de M. Rafsandjani tiennent aux négligences à propos de la population et du mécontentement général ; pour autant que je sache M. Hachemi doute que le système puisse continuer à avancer avec cette virulence du mécontentement général. »

A propos de l’emprise croissante de la faction du Guide suprême, le porte-parole du parti Kargozaran s’émeut de l’étendue des purges internes : « l’aliénation croissante, la vague de transmutation du système et celle des purges au sein de tous les courants authentiques de la révolution, avancent avec une telle puissance que même les forces conservatrices se sentent menacées, et maintenant que leur tour est arrivé, elles se mettent à hurler. »

Marashi a souligné finalement, que seul un compromis entre les différentes factions pouvait empêcher la chute du régime des mollahs.

Avec ILNA, 20 novembre 2009

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous