IranIran (actualité)Iran: l'opposition en exil appelle à l'unité des manifestants...

Iran: l’opposition en exil appelle à l’unité des manifestants face au régime

-

ImageAFP : Maryam Radjavi, dirigeante du principal mouvement d’opposition iranien en exil, a appelé mardi à une unité des manifestants face au régime de Téhéran, quelles que soient leur obédience et leur opinion.

Maryam Radjavi est la présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), principal mouvement d’opposition extérieur au régime de Téhéran. Le CNRI est principalement composé de l’Organisation des moudjahidine du peuple, formation d’opposition politique et armée considérée comme un mouvement terroriste par les Etats-Unis.

"C’est un appel à la solidarité de tous ceux qui rejettent le régime du guide suprême – le velayat e-faqih (le principe d’une primauté d’un guide religieux sur le pouvoir politique, ndlr)- et qui veulent l’instauration de la liberté en Iran", a déclaré à l’AFP Maryam Radjavi, qui vit en exil près de Paris.

Selon elle, ses partisans coopèrent déjà avec les autres opposants dans les rues de Téhéran et des autres villes iraniennes. "Sur le terrain, dans les rues, tous ceux qui veulent le renversement de ce régime collaborent, et c’est très important. C’est le seul critère", a-t-elle dit.

Le CNRI, qui affirme compter des dizaines de milliers de partisans à l’intérieur du pays, a longtemps été considéré comme le principal mouvement d’opposition iranien.

Mais la contestation de la réélection, le 12 juin dernier, de Mahmoud Ahmadinejad, a fait naître une opposition à l’intérieur du pays et du régime, incarnée par deux rivaux malheureux du président iranien, Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi.

"Le mouvement +vert+ contre la fraude électorale a vite disparu pour laisser la place à un mouvement plus profond dont le but est le renversement du régime dans sa totalité. Et comme vous avez vu dimanche, les slogans des manifestations étaient +mort à Khamenei+ et +mort au principe du velayat e-faqih+, a estimé Maryam Radjavi, en référence au guide suprême iranien, Ali Khamenei.

"La révolte de dimanche a de nouveau montré que le peuple iranien demande le renversement du régime dans sa totalité", a-t-elle ajouté, prédisant sa chute dans les 12 mois, à condition que les puissances étrangères "restent neutres".

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous