IranIran (actualité)Les Etats-Unis étudient des sanctions plus ciblées contre l'Iran

Les Etats-Unis étudient des sanctions plus ciblées contre l’Iran

-

Reuters: par Adam Entous et Ross Colvin – Les Etats-Unis examinent une gamme de sanctions restreintes contre l’Iran plutôt que des pénalités économiques globales, par crainte de nuire indirectement aux opposants au régime, apprend-on de source autorisée et diplomatique.

De plus en plus agacée par la poursuite du programme nucléaire iranien, l’administration Obama a mis au point un "menu" de sanctions qui pourraient être imposées par les Nations unies ou par les Etats-Unis en concertation avec des alliés européens.

Des responsables américains et des diplomates occidentaux ont indiqué que la Maison blanche était de plus en plus réticente à imposer de nouvelles sanctions à des pans entiers de l’économie iranienne, notamment le secteur pétrolier.

De telles mesures restent populaires auprès de nombreux parlementaires américains, mais elle seraient difficiles à imposer au Conseil de sécurité des Nations unies et aux pays européens.

De plus, Washington redoute qu’elle n’aient l’effet pervers de saper le soutien populaire iranien au mouvement d’opposition.

"Il ne s’agit pas de mettre l’économie iranienne à genoux mais de mettre fin au programme d’armement nucléaire", a souligné un diplomate occidental, qui s’exprimait sous anonymat.

Des sanctions qui viseraient à déstabiliser l’économie du pays "ne feraient qu’alimenter la paranoïa iranienne" envers les pays occidentaux, a-t-il ajouté.

MESURES CIBLÉES CONTRE DES INDIVIDUS

L’Iran a rejeté l’échéance fixée au 1er janvier par les puissance occidentales, qui ont proposé un système par lequel Téhéran enrichirait son uranium à l’étranger avant de le récupérer pour alimenter un réacteur de recherche médicale.

Selon un membre du gouvernement américain, Washington n’espère plus de réponse favorable de l’Iran avant le début de l’année.

Il a de plus minimisé la perspective que des démarches en vue de sanctions soient entreprises dès l’expiration du délai.

De tels débats ne commenceraient réellement au Conseil de sécurité qu’à la mi-janvier, et les négociations pourraient prendre des mois, a-t-il précisé.

Des responsables du gouvernement ont fait savoir en privé aux principaux élus du Congrès que la Maison blanche ne soutenait pas pour le moment de lois imposant des restrictions aux importations iraniennes d’essence et autres produits pétroliers raffinés.

De source diplomatique, on estime en outre que Washington sait bien que de lourdes pénalités économiques ont peu de chances de faire consensus au sein du Conseil de sécurité, où la Russie et la Chine s’opposent déjà à des sanctions économiques plus réduites.

En guise de mesures ciblées, la Maison blanche envisage notamment d’étendre les restrictions imposées aux déplacements d’individus ou de membres d’institutions proches du pouvoir, en particulier les gardiens de la révolution, indiquait-on de source autorisée.

Certains Etats européens prônent quant à eux des sanctions ciblées contre le secteur financier et celui des assurances, ont précisé des diplomates.

Avec Andy Quinn, version française Gregory Schwartz

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous