IranIran (actualité)Un fort séisme fait plusieurs centaines de morts dans...

Un fort séisme fait plusieurs centaines de morts dans le sud de l’Iran

-

AFP, 22 février 2005 – Un violent séisme a fait plus de 270 morts et 700 blessés mardi près de Zarand, dans le sud-est de l’Iran, ont indiqué les autorités en espérant que le bilan ne soit pas bien plus lourd.
« Nous dénombrons pour le moment 270 morts, 509 blessés qui ont été hospitalisés et 200 autres qui ne l’ont pas été », a indiqué à l’AFP Mohammad Ali Karimi, le gouverneur de la province de Kerman, la grande ville voisine.
La plupart des personnes ont été tuées dans les environs immédiats de Zarand, à environ 70 km au nord de Kerman, par le séisme d’une magnitude de 6,4 sur l’échelle ouverte de Richter survenu à l’aube.
Selon le gouverneur, la recherche des morts et des blessés était achevée en début d’après-midi dans la plupart des villages touchés.
Cependant, les secours n’avaient toujours pas accédé dans l’après-midi à trois ou quatre villages reculés dans cette région montagneuse et redoutaient ce qu’ils allaient y trouver.
Le bilan « pourrait s’élever, jusqu’à atteindre 300 » morts, a déclaré le porte-parole du gouvernorat Ali Komsari.
« Nous nous attendons à ce que le bilan passe à plus de 500 morts et à entre 4.000 et 5.000 blessés quand nous aurons accès aux villages », a dit un responsable des hôpitaux de la province, Iraj Sharifi.
Le gouverneur a toutefois espéré que la population n’était pas très importante à cette époque de l’année dans les villages inaccessibles. « J’espère que le bilan ne s’alourdira pas trop », a-t-il dit.
La secousse est survenue à 02H25 GMT (05H55 locales), selon l’Institut géologique américain de Washington, qui en a localisé l’épicentre à 60 kilomètres au nord-nord ouest de Kerman et à environ 200 km de Bam dévastée par un tremblement de terre qui a fait 30.000 morts en décembre 2003.
Le séisme a semé la désolation, familière aux Iraniens, dont le pays à la jonction de plusieurs failles est soumis à une forte activité sismique.
Ainsi le village de Dahouyeh, qui comptait plus de 820 habitants, a été réduit à un amas de briques, a constaté un journaliste de l’AFP. Les secouristes, les militaires, les volontaires qui ont afflué au risque de retarder l’acheminement de l’aide, y retiraient les dépouilles des décombres, devant les villageois criant leur détresse et leur impuissance avant de tomber en état de choc.
Selon le Croissant-Rouge, la moitié des quelque 40 villages affectés et abritant environ 30.000 personnes ont été entièrement détruits.
Les hôpitaux de la région, comme celui de Zarand, ont été pris d’assaut et vite saturés.
L’acheminement des secours se heurtait aux difficultés de communication, les routes et le téléphone étant coupés un peu partout. La pluie, prévue pour durer jusqu’à jeudi, rendait l’assistance encore plus pénible, perturbant le transport d’aide par les airs.
Le Croissant-Rouge a lancé un appel au don de couvertures, de chauffages et de vêtements chauds notamment pour se protéger contre la pluie et le froid.
Le porte-parole du ministère de l’Intérieur Jahanbakhsh Khanjani a cependant assuré que la réponse des secours avait été quasi immédiate, prévenant les critiques qui avaient assailli les autorités après Bam. « Les secours étaient dès les premiers instants sur place ».
Le gouverneur de la province, Mohammad Ali Karimi, s’est prévalu de « l’expérience de Bam ». « Cette fois, nous n’avons pas besoin de l’aide extérieure », a-t-il dit à la télévision, alors que l’Iran avait très rapidement demandé le concours de la communauté internationale après Bam.
Une vingtaine de répliques ont été enregistrées après la secousse initiale, a dit M. Khanjani, en appelant les habitants des zones touchées à évacuer leurs maisons.
Une vingtaine de tremblements de terre de forte magnitude se sont produits en Iran au cours du 20ème siècle, faisant environ 170.000 morts.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous