IranIran (actualité)Rafsandjani perd un poste clé dans la hiérarchie en...

Rafsandjani perd un poste clé dans la hiérarchie en Iran

-

L’Express, 8 mars – L’ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani a perdu mardi l’un de ses postes clés dans la hiérarchie religieuse iranienne, la présidence de l’Assemblée des experts, qu’il détenait depuis 2007. La candidature de l’ayatollah Mohammad Rez Mahdavi-Kani à ce poste a contraint Rafsandjani, l’une des personnalités les plus influentes du pays, à retirer la sienne, accordant ainsi une victoire du camp ultraconservateur.

L’Assemblée des experts est une instance composée de 86 religieux qui, depuis 1983, désignent et, le cas échéant, sont habilités à révoquer le « guide suprême » de la Révolution, actuellement l’ayatollah Ali Khamenei, qui est âgé de 71 ans.

Rafsandjani, qui a dirigé l’armée et présidé le Majlis (parlement) avant d’être chef de l’Etat de 1989 à 1997, continue à diriger le Conseil de discernement, instance d’arbitrage politique et à conseiller Khamenei.

Candidat malheureux face à Mahmoud Ahmadinejad, lors de l’élection présidentielle de 2005, Rafsandjani avait hautement irrité ce dernier en exprimant sa sympathie pour les opposants descendus dans la rue pour contester sa réélection controversée, en juin 2009.

En janvier, Mahmoud Ahmadinejad s’en était pris publiquement « à certains membres » du Conseil de discernement, accusés de vouloir rogner ses pouvoirs exécutifs.

A court terme, l’éviction de Rafsandjani de la présidence du Conseil des experts est un victoire pour le président radical de la République islamique, estime un spécialiste de l’Iran, Scott Lucas.

Sa mise à l’écart s’ajoute au placement au secret des deux principaux leaders de l’opposition réformiste à Mahmoud Ahmadinejad, l’ancien Premier ministre Mirhossein Moussavi et l’ex-président du Majlis Mehdi Karoubi.

Mardi, les forces de sécurité étaient déployées en force sur les principales places de Téhéran pour étouffer dans l’oeuf toute tentative de manifestation de l’opposition à l’occasion de la journée internationale de la femme.

Les spécialistes de l’Iran n’excluent pas que Rafsandjani, qui est âgé de 76 ans et a joué un rôle clé dans toutes les phases de la Révolution islamique depuis 1979, rebondisse politiquement, bien que son étoile ait semblé pâlir ces dernières années.

Par Reuters

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/rafsandjani-perd-un-poste-cle-dans-la-hierarchie-en-iran_969946.html

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous