IranIran (actualité)Iran: une "cyber-armée" de miliciens pour attaquer les sites...

Iran: une « cyber-armée » de miliciens pour attaquer les sites « ennemis » (général)

-

AFP: L’Iran a créé une « cyber-armée » formée d’experts bassidjis (miliciens islamiques) pour « attaquer les sites des ennemis » en réponse à leurs « attaques », a déclaré le général Ali Fazli, adjoint du chef du bassidi, cité lundi par le quotidien gouvernemental Iran.

« Tout comme nous sommes la cible d’attaques de nos ennemis sur la toile, la cyber-armée iranienne formée d’experts, notamment des professeurs bassidjis, des étudiants bassidjis, des religieux bassidjis (…) attaque les sites des ennemis », a déclaré le général Fazli.

La milice islamique du Bassidj compte plusieurs centaines de milliers de membres actifs et des millions de volontaires, selon les autorités. Elle dépend du corps des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite et idéologique du régime.

Le général Fazli n’a donné aucun détail sur le type « d’attaques » menées contre des sites étrangers, sur la nature de ces sites. Des sites ultra-conservateurs iraniens ont fait état ces dernières semaines d’attaques informatiques iraniennes visant notamment les sites de la Voix de l’Amérique en persan, contre la radio néerlandaise en persan RadioZamaneh, ou contre Twitter.

Des attaques informatiques sont régulièrement menées contres des sites officiels iraniens.

Il y a quelques jours, Saïd Jalili, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, avait affirmé que les « ennemis de l’Iran » avaient financé la création de « 874 sites internet » pour déstabiliser le pouvoir iranien à la faveur des manifestations ayant suivi la réélection controversée du président Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009.

L’Iran avait déjà annoncé fin janvier le lancement d’une unité policière de lutte contre la « cybercriminalité » destinées notamment à combattre les sites internet et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc) utilisés par les groupes d’opposition et dissidents.

Le pouvoir iranien bloque également la plupart des sites internet d’information basés à l’étranger, notamment ceux de l’opposition et des médias occidentaux.

Ces derniers sont régulièrement dénoncés par les dirigeants iraniens comme participant à un « complot » des Etats-Unis, d’Israël et des Européens, Grande-Bretagne en tête, contre la République islamique.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous