IranIran (actualité)Iran: polémique gouvernement-Parlement sur la fusion de certains ministères

Iran: polémique gouvernement-Parlement sur la fusion de certains ministères

-

AFP: Une vive polémique a éclaté entre le président Mahmoud Ahmadinejad et le président du Parlement Ali Larijani à propos d’une restructuration du gouvernement, nouveau signe de la tension persistante régnant au sein du camp conservateur au pouvoir en Iran.

M. Larijani a accusé publiquement mercredi M. Ahmadinejad de « violer la loi » en refusant de répondre aux exigences du Parlement sur la manière de mener la fusion en cours de plusieurs ministères.

« Si le gouvernement a des problèmes de compréhension de la loi, le Parlement peut la lui expliquer », a-t-il sarcastiquement affirmé selon les médias iraniens qui font jeudi leurs gros titres sur cette polémique.

« Le chef respecté du Parlement croit qu’il est l’incarnation de la loi, mais ce n’est pas correct », a répliqué peu après M. Ahmadinejad en conseil des ministres. M. Larijani « ferait mieux de relire la loi », a ajouté le président en accusant le président du Parlement de « troubler la vie politique ».

« Certains croient qu’ils sont les chefs et que le gouvernement doit leur obéir comme un serviteur, mais le Parlement ferait mieux de faire son devoir et de laisser l’exécutif faire le sien pour construire et gérer le pays », a-t-il ajouté.

Les relations entre le Parlement, dominé par le courant le plus conservateur du régime, et le gouvernement sont régulièrement émaillées de tensions, avivées par la rivalité politique entre MM. Ahmadinejad et Larijani qui s’étaient retrouvés en concurrence lors de la présidentielle de 2005.

Mais il est exceptionnel que les deux dirigeants s’en prennent nommément l’un à l’autre et aussi durement en public.

Le projet de restructuration qui a déclenché la nouvelle polémique prévoit de fusionner plusieurs ministères -dont ceux de l’Energie et du Pétrole- pour ramener leur nombre de 21 à 17 en vertu d’une décision inscrite dans le plan quinquennal en cours.

Le Conseil des gardiens de la Constitution (Conseil constitutionnel), dominé lui aussi par le même courant ultra-conservateur, a tranché jeudi en faveur du Parlement, qui exige un droit de veto sur les fusions décidées par le gouvernement et le choix des ministres devant diriger les nouvelles entités.

Cette passe d’arme intervient après un conflit sans précédent qui a opposé ouvertement pendant dix jours fin avril le président et son entourage aux ultra-conservateurs rassemblés derrière le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, après le refus de ce dernier d’accepter le limogeage du ministre du Renseignement Heydar Moslehi.

M. Moslehi comme M. Larijani sont considérés comme proches de l’ayatollah Khamenei, et les opposants à M. Ahmadinejad ont vivement critiqué le président accusé de désobéissance au Guide suprême.

Les ultra-conservateurs se sont également déchaînés contre l’entourage de M. Ahmadinejad et notamment son principal conseiller Esfandiar Rahim Machaie, taxé de « déviationnisme » pour chercher, selon eux, à affaiblir le régime islamique iranien fondé sur la prééminence du Guide.

Cet épisode a été interprété dans les deux camps comme une lutte pour le contrôle du ministère du Renseignement, stratégique dans la perspective des élections législatives de 2012 auxquelles le camp présidentiel a annoncé son intention de présenter des candidats contre ceux de la majorité conservatrice actuelle.

 

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous