IranIran (actualité)La pollution de la Caspienne a atteint un état...

La pollution de la Caspienne a atteint un état « critique »

-

 

AFP: La pollution de la mer Caspienne a atteint un niveau « critique », selon un expert iranien qui a estimé que plus de 120.000 tonnes d’hydrocarbures sont déversées chaque année dans cette petite mer fermée de 371.000 km2 au statut incertain.

« En matière de pollution, la Caspienne est dans une situation critique », a estimé M. Reza Pourgholam, responsable de l’Institut iranien de recherche écologique sur la mer Caspienne, cité jeudi par la presse.

« 122.350 tonnes de divers hydrocarbures viennent polluer chaque année la Caspienne » du fait de l’exploitation de ses gisements de pétrole et de l’important trafic maritime pétrolier qui la sillonne, a-t-il affirmé.

Ces hydrocarbures sont potentiellement cancérigènes, mais la Caspienne est également empoisonnée par d’importantes quantités de métaux lourds tout aussi dangereux, a-t-il ajouté en affirmant que « 304 tonnes de cadmium et 34 tonnes de plomb polluent cette mer chaque année ».

M. Pourgholam a estimé que « 95% de cette pollution » provient des trois pays riverains du nord et du nord-ouest de la Caspienne: la Russie, le Kazakhstan et l’Azerbaïdjan, qui abritent une importante industrie pétrolière offshore et dont les fleuves pollués se déversent dans cette mer.

L’Iran ne contribue que pour 5% de la pollution, essentiellement sous forme de rejets agricoles (engrais et pesticides) ou domestiques (détergents) qu’il a entrepris de réduire fortement, a ajouté ce responsable.

Les rejets de polluants agricoles de la province iranienne du Mazanderan, bordant le sud-est de la Caspienne, sont ainsi tombés de 10.000 tonnes à 4.000 tonnes annuellement au cours des dix dernières années, a-t-il indiqué.

Le traitement des graves problèmes environnementaux de la Caspienne fait partie des dossiers sur lesquels les pays riverains ne sont pas parvenus à s’accorder faute d’avoir pu s’entendre jusqu’à présent sur le statut juridique de cet espace maritime clos et la délimitation des eaux territoriales après l’éclatement de l’URSS en 1991.

Cette question retarde la signature d’une convention internationale sur la Caspienne en préparation depuis des années, destinée à régir la coopération des Etats riverains dans tous les domaines.

 

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous