IranIran (actualité)Fin de la crise selon les conservateurs, Ahmadinejad reste...

Fin de la crise selon les conservateurs, Ahmadinejad reste sous pression

-

 
AFP: Par Laurent MAILLARD – Les conservateurs religieux ont donné acte au président iranien de son allégeance au Guide suprême Ali Khamenei en estimant qu’elle mettait fin à trois semaines de crise politique, sans renoncer à vouloir éliminer son principal conseiller accusé de « déviationnisme ».

Une influente personnalité religieuse conservatrice, l’ayatollah Ahmad Jannati, a estimé vendredi que la crise entre le président Mahmoud Ahmadinejad et le Guide autour du limogeage raté du ministre du Renseignement Haydar Moslehi était « passée ».

« Nous n’attendions pas cela de lui (ndlr: Ahmadinejad), mais la crise est passée (…), le calme est revenu et les esprits sont apaisés », a affirmé le religieux, qui préside notamment le Conseil constitutionnel.

M. Ahmadinejad a fait publiquement à plusieurs reprises, ces derniers jours, une allégeance marquée à l’ayatollah Khamenei, en réponse aux injonctions de la majorité conservatrice dure du régime qui avait violemment dénoncé sa rébellion.

Pour protester contre le veto du Guide au limogeage de M. Moslehi, le président iranien s’était spectaculairement retiré de la vie publique pendant une dizaine de jours fin avril, ouvrant une crise inédite au sein du pouvoir conservateur.

M. Jannati a toutefois mis en garde de façon voilée le président contre toute récidive.

« Celui qui prend de mauvaises décisions perdra le soutien du peuple », a-t-il souligné dans une allusion aux déclarations d’Ahmadinejad se prévalant d’un soutien populaire face à ses détracteurs conservateurs.

L’ayatollah Jannati a aussi averti indirectement le président qu’il ne parviendrait pas à protéger indéfiniment son principal conseiller, Esfandiar Rahim Machaie, bête noire des religieux conservateurs qui l’accusent d’être à l’origine de la crise et d’entraîner M. Ahmadinejad dans un courant « déviationniste ».

« Certains cherchent à entraîner une déviation (du régime) et un jour, le régime et le peuple s’occuperont d’eux. Notre intérêt n’est pas de le faire maintenant, mais nous leur ferons connaître dans l’avenir le sort » des précédents opposants internes, a-t-il averti.

De nombreux responsables conservateurs ont appelé ces derniers jours M. Ahmadinejad à se séparer de M. Machaie, contre lequel ils ont intensifié leurs attaques.

Un influent religieux conservateur, l’ayatollah Mohammad Taqi Mesbah Yazdi, a accusé jeudi M. Machaie de préparer l’émergence d’une hérésie comparable au mouvement babiste qui avait ébranlé la Perse au 19eme siècle.

Il a reproché au conseiller, qui prône l’instauration d’un « Islam iranien », de vouloir « remplacer le nom de l’Islam par celui de l’Iran » et de chercher à introduire dans le régime islamique « le pluralisme que nous avons toujours combattu ».

L’ayatollah Yazdi, souvent présenté comme l’ancien mentor de M. Ahmadinejad, a enjoint à ce dernier de « comprendre qu’il a fait erreur en soutenant » obstinément M. Machaie contre ses détracteurs ultra-conservateurs.

Le président doit « éliminer les déviationnistes » et « combattre ses démons internes et externes » en se séparant de son conseiller « dans un avenir proche », a estimé de son côté le député conservateur Reza Zakani.

M. Machaie a répliqué en affirmant vendredi, dans un interview à l’agence officielle Irna, son allégeance et celle de M. Ahmadinejad au « Veleyat-e Faqih », principe central du régime islamique iranien qui établit la prééminence politique et religieuse du Guide.

Il a affirmé qu’il n’y avait « aucune altération du lien entre le président et le Guide », et accusé ses adversaires de « suivre leurs petits intérêts de faction » en « attisant la discorde » à la tête du régime par jalousie pour « les grands succès » de M. Ahmadinejad.

 

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous