IranIran (actualité)Iran: les critiques contre Ahmadinejad continuent malgré l'appel de...

Iran: les critiques contre Ahmadinejad continuent malgré l’appel de Khamenei

-

AFP: Les critiques du camp ultraconservateur contre l’entourage du président Mahmoud Ahmadinejad ont continué malgré l’appel au calme lancé samedi par le Guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei.

Mojtaba Zolnour, l’adjoint du représentant du Guide au sein des Gardiens de la révolution –l’armée idéologique du régime– a violemment dénoncé lundi le « courant déviationniste » qui selon les ultraconservateurs, est dirigé par Esfandiar Rahim Machaie, directeur de cabinet du président Ahmadinejad.

« Le courant déviationniste veut affaiblir les fondements du régime islamique (…) Cette déviation est le plus grand danger de toutes les déviations de l’histoire de l’islam chiite » majoritaire en Iran, a-t-il affirmé selon l’agence Mehr.

Il a de nouveau demandé au président Ahmadinejad de se séparer de son conseiller, pour « éliminer le chef de la nouvelle sédition » en allusion à l’opposition réformatrice éliminée par les conservateurs après la réélection contestée du président Ahmadinejad en juin 2009.

« Le courant déviationniste s’agrippe à l’exécutif comme un virus », a déclaré de son côté samedi l’imam de la prière de Machhad, l’ayatollah Seyed Ahmad Alam al-Hoda, cité par l’agence Isna.

En appelant les conservateurs à la fin des dissensions, le guide suprême veut éviter que la « présence de ce virus » aboutisse « à la chute du gouvernement, car le prix en serait plus lourd que de gérer » ce courant, a-t-il estimé.

Samedi, lors des cérémonies du 22ème anniversaire de la mort de l’imam Khomeiny, l’ayatollah Khamenei avait demandé au camp conservateur au pouvoir de mettre fin à ses dissensions, l’appelant à respecter la « diversité des positions politiques » en son sein.

« Si au nom du révolutionnarisme, on insulte nos frères (…) qui sont en désaccord avec nos positions politiques, mais dont nous savons qu’ils sont fidèles au régime islamique et à l’islam, on commet un acte immoral », a-t-il dit devant plusieurs centaines de milliers de partisans.

Le président du Parlement Ali Larijani est revenu de son côté à la charge contre l’implication dans les affaires religieuses de M. Machaie, qui s’est fait le chantre ces derniers mois d’un « islam iranien » avec le soutien de M. Ahmadinejad.

« Les responsables exécutifs doivent éviter de faire des théories (sur les questions religieuses, ndlr). Cette tâche revient aux écoles religieuses », a déclaré dimanche M. Larijani cité par l’agence Isna.

Un conseiller du président Ahmadinejad, Ali Akbar Javanfekr, a répondu lundi aux ultra-conservateurs leur demandant d’écouter l’appel de l’ayatollah Khamenei, dans un éditorial du quotidien gouvernemental Iran,.

« Depuis plus d’un mois, un groupe politique particulier (…) utilise tous les moyens politiques et de propagande, lance des accusations sans fondement et des insultes contre certains responsables pour affaiblir le gouvernement et le président aux yeux de la population », a écrit M. Javanfekr en demandant aux adversaires du président de réparer « leur erreur stratégique ».

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous