IranIran (actualité)Camp d'Achraf: les Moudjahidine iraniens contre un déplacement ailleurs...

Camp d’Achraf: les Moudjahidine iraniens contre un déplacement ailleurs en Irak

-

AFP: Les Moudjahidine du peuple, principal mouvement d’opposition extérieur au régime de Téhéran, ont rejeté mercredi « un plan américain » de « déplacement » des occupants du camp d’Achraf, situé près de Bagdad, vers l’intérieur de l’Irak, au cours d’une conférence de presse à Paris.

« Il est clair qu’un déplacement à l’intérieur de l’Irak ne serait qu’un prélude à une autre catastrophe », a déclaré Maryam Radjavi, la présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI, dont les Moudjahidine sont la principale composante), faisant allusion à une récente attaque contre ce camp où vivent quelque 3.400 membres des Moudjahidine.

Le 8 avril, une attaque du camp d’Achraf par les forces irakiennes a fait 36 morts et 300 blessés, selon le dernier bilan du CNRI.

Les Moudjahidine du peuple se sont installés en Irak pendant la guerre Iran-Irak (1980-88) et ont reçu le soutien du régime de l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein pour mener des actions armées contre l’Iran.

Après la chute de Saddam Hussein en 2003, ils ont été désarmés par les forces américaines. Les Américains ont alors assuré la sécurité du camp avant de la transférer en 2009 aux forces irakiennes, dont les responsables entretiennent de très bonnes relations avec Téhéran.

En juin, les autorités irakiennes ont annoncé que le camp d’Achraf serait fermé d’ici à la fin 2011.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la conférence, à laquelle participait notamment le président du parti démocrate américain Howard Dean, Mme Radjavi a rappelé que la situation actuelle du camp d’Achraf découlait de l’occupation de l’Irak et a appelé les Etats-Unis à « assumer leur responsabilité » en protégeant le camp.

Elle a aussi rappelé que les Moudjahidine avaient « accepté la solution d’une réimplentation dans des pays tiers » et réclamaient d’ici à ce transfert, la protection de l’ONU, des Etats-Unis et de l’Union européenne.

« Il est temps d’agir pour Achraf. Le gouvernement américain est responsable de ce qui se passe à Achraf, et nous allons être responsables, que nous le reconnaissions ou non », a déclaré pour sa part Howard Dean, cité dans le texte.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous