IranIran (actualité)L'ONU demande à l'Irak de retarder la fermeture du...

L’ONU demande à l’Irak de retarder la fermeture du camp d’Ashraf

-

AFP: L’envoyé spécial de l’ONU en Irak Martin Kobler a lancé mardi devant le Conseil de sécurité un appel aux autorités irakiennes pour retarder la fermeture du camp irakien d’Ashraf qui abrite quelque 3.400 réfugiés iraniens opposés au régime de Téhéran.

« Des vies sont en jeu et doivent être protégées », a souligné M. Kobler, qui estime que la date retenue par les autorités irakiennes, qui souhaitent fermer le camp d’ici la fin de l’année, ne peut pas être tenue.

Une solution, a-t-il souligné, doit prendre en compte la souveraineté de l’Irak mais aussi la protection des droits de l’homme des réfugiés iraniens. « Aucun membre du camp d’Ashraf ne doit être expulsé vers l’Iran sans son consentement », a-t-il dit.

« Le processus (de fermeture du camp) prendra du temps et ne peut pas être conclu d’ici la fin de cette année. Je lance un appel à l’Irak pour repousser la date limite » retenue jusqu’à maintenant, a déclaré M. Kobler.

« Il y a un grand danger de confrontation et de violences si une solution pacifique n’est pas trouvée », a ajouté l’envoyé spécial devant les quinze pays membres du Conseil de sécurité.

L’ambassadeur irakien à l’ONU Hamid Al-Bayati a de son côté affirmé que son gouvernement n’avait « pas l’intention de forcer quiconque à aller en Iran » mais que la question du camp d’Ashraf devait être réglée « une fois pour toute » avant la fin de l’année. Il a demandé l’aide du Conseil de sécurité.

Le camp d’Ashraf, situé au nord de Bagdad et contrôlé par l’Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), abrite des réfugiés iraniens hostiles au régime de Téhéran.

Bagdad lie la fermeture du camp au respect de sa souveraineté et souligne ne plus pouvoir tolérer cette enclave d’opposants iraniens sur son territoire. L’OMPI est une organisation « terroriste », accusent les autorités irakiennes.

L’OMPI est considérée par une organisation terroriste par les Etats-Unis. L’Union européenne l’a également fait dans le passé, mais a désormais retiré ce groupe de sa liste.

Le camp d’Ashraf a déjà été le théâtre de deux accrochages sanglants entre les forces de sécurité irakiennes et les résidents. Le 8 avril, 36 résidents ont été tués.
..

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous