IranIran (actualité)Incendie dans un avion à Téhéran: un mort, des...

Incendie dans un avion à Téhéran: un mort, des blessés

-

AFP, Téhéran, 20 avril – Un enfant a été tué et plusieurs passagers d’un avion iranien ont été blessés mercredi soir lorsqu’un incendie s’est déclaré sur leur appareil après son atterrissage à l’aéroport de Téhéran, a rapporté la télévision d’Etat et l’agence officielle Irna.
L’appareil de la compagnie iranienne Saha, qui appartient à l’armée iranienne, un Boeing 707, transportait 157 passagers et membres d’équipage, a indiqué la télévision.
Un enfant qui, pour tenter d’échapper à l’incendie, s’était jeté dans une rivière située en bout de piste, est mort, a indiqué l’agence officielle Irna.
Selon l’agence, les passagers et membres d’équipages ont dû sauter de l’avion car les toboggans de secours n’ont pas fonctionné.
Plusieurs passagers ont eu des bras et jambes cassés et ont été transportés à l’hôpital, selon Irna.
« Il n’y a pas eu de mort dans l’incident, mais un enfant a disparu », avait déclaré un peu plus tôt à la télévision le directeur général de la compagnie Saha, M. Nikoukar.
« Le train d’atterrissage est tombé dans un trou en bout de piste provoquant l’accident », a-t-il expliqué.
« L’avion a pris feu à l’atterrissage pour des raisons inconnues », a déclaré pour sa part M. Jafarzadeh, un responsable de l’aviation civile à la télévision d’Etat.
« Je voudrais savoir ce que fait une rivière dans un aéroport », a déclaré un passager interrogé par la télévision d’Etat.
« Dès le décollage, l’avion avait des problèmes. Après l’incendie, les gens se sont précipités vers la sortie et j’ai vu un enfant tomber dans la rivière », a raconté un second passager, dont l’identité n’a pas été révélée.
La flotte aérienne iranienne est très vieille. Une grande partie des avions iraniens sont des Boeing achetés avant la révolution islamique de 1979.
Les accidents plus ou moins graves sont courants. Ainsi, le 7 mars dernier, deux avions iraniens qui ont fait l’objet des problèmes techniques importants à quelques heures d’intervalle ont dû effectuer un atterrissage d’urgence.
Dans le premier cas, l’appareil, un Airbus A310, en provenance de Bangkok a quitté la piste à l’atterrissage à Téhéran. Dans le second, un Boeing 737 emmenant à son bord les journalistes et des fonctionnaires qui accompagnaient le président iranien Mohammad Khatami dans son voyage officiel a été contraint de faire demi-tour et retourner à Téhéran 45 minutes après son décollage car les vitres du cockpit se sont fissurées.
L’Iran n’a pas pu acheter des avions de lignes occidentaux (Airbus et Boeing) depuis plus de dix ans à cause des sanctions américaines. En effet, les moteurs des appareils Airbus sont fabriqués par des compagnies américaines et la compagnie européenne ne pouvait pas vendre des Airbus à l’Iran à cause des sanctions imposées par les Etats-Unis à l’Iran.
Les Etats-Unis ont récemment annoncé qu’ils examineraient au cas par cas la vente d’avion ou de pièces détachées à l’Iran.
De même, l’actuel aéroport de Téhéran, construit dans les années 50, est très mal équipé et particulièrement vétuste.
Les autorités iraniennes ont annoncé la réouverture le 30 avril du nouvel aéroport international de Téhéran.
Le 8 mai 2004, quelques heures après son inauguration, l’aéroport international Imam Khomeiny (IKIA) a été fermé par l’armée après un premier vol, au bout de 30 ans de travaux et de ratés.
Pour l’armée et les conservateurs iraniens, la décision du gouvernement réformateur de confier à TAV, une société turque, la gestion des services de la plate-forme menaçait la sécurité nationale. Finalement, TAV a été mise à l’écart.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous