IranIran (actualité)Claude Cheysson, cet ami visionnaire de la Résistance iranienne

Claude Cheysson, cet ami visionnaire de la Résistance iranienne

-

 

Mediapart (blog): Par Afchine Alavi Claude Cheysson sera enterré aujourd’hui au cours d’une cérémonie solennelle. Il était un de ces hommes politiques rares, lucide, courageux, passionné, intègre, forgé dans l’épreuve de la Résistance. Né le 13 avril 1920 à Paris, il est témoin de la tragédie de l’occupation et, révolté, quitte la France en 1943 pour rejoindre les Forces Françaises Libres. Il servira dans la 2ième division blindée du général Leclerc comme officier de char au 12ième régiment de chasseurs d’Afrique. On voyait ses yeux briller quand il racontait fièrement ce retour victorieux dans sa mère patrie, et l’entrée triomphale dans la capitale de la France libérée. Il entame alors en 1948 une longue et brillante carrière de diplomate hors norme. Du Vietnam à l’Algérie, il sera pour les nations dites alors du Tiers-monde, l’homme du dialogue et de la fraternité.

En 1981 avec la victoire de la gauche, le courage, l’esprit d’initiative, le franc parler, la grande culture et la carrière brillante de Claude Cheysson, mènent François Mitterrand à le nommer à la tête de la diplomatie française qu’il dirigera jusqu’à fin 1984, avant de devenir à Bruxelles commissaire européen, chargé de la politique méditerranéenne et des relations Nord-Sud (1984-1988), puis député européen (1989-1994).

C’est en tant que ministre des Relations extérieures qu’un lien s’établit entre lui et la résistance iranienne, pour ne plus se dénouer. En ce 7 juillet 1981, il est prévenu à 4h du matin de l’arrivée d’un avion militaire iranien dans le ciel de France, à bord duquel se trouve Massoud Radjavi, le chef de la résistance à la théocratie au pouvoir à Téhéran. Il consulte le président Mitterrand qui lui a octroyé une grande marge de manœuvre, et autorise l’atterrissage de ce vol surprise.

« Claude Cheysson avait une profonde connaissance du danger de l’intégrisme et des réactionnaires au pouvoir en Iran, c’est pourquoi durant son mandat, la diplomatie française a adopté une attitude éclairée face au fascisme religieux », a déclaré Maryam Radjavi, la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne en apprenant sa disparition à l’âge de 92 ans. Une fidèle amitié et un respect mutuel s’étaient installés entre Claude Cheysson et les dirigeants de la Résistance iranienne. Soulagé de ses responsabilités ministérielles, il a continué à les rencontrer.

Dans une tribune paru dans le Figaro en février 2010, Maryam Radjavi rapportait que « Claude Cheysson m’avait demandé un jour : comment le peuple iranien, héritier d’une si grande civilisation, a-t-il pu se soumettre à un régime aussi rétrograde que celui de Khomeiny ? Je lui ai répondu que le peuple n’avait pas accepté ce régime, il lui avait été imposé, et 120 000 personnes ont été exécutées »  pour l’avoir refusé. Claude Cheysson était bien convaincu, mais son grand âme humaniste ne pouvait supporter de voir un peuple, dont il connaissait la culture et la civilisation millénaires, gouverné par des barbares intégristes. C’est précisément pour cela qu’il avait choisi de s’engager courageusement aux côtés de la Résistance iranienne qu’il connaissait parfaitement. Du reste il méprisait la propagande diffusée par les lobbies de Téhéran et les milieux ayant choisi le camp de la lâcheté. Après 2003, alors que des politiciens français au pouvoir avaient voulu sacrifier les opposants iraniens sur l’autel de la complaisance avec les mollahs, il a été de ceux et celles qui comme Danielle Mitterrand, Lucie et Raymond Aubrac ou l’Abbé Pierre, ont pris la défense de la Résistance iranienne.

C’est peut-être en raison de son courage et de son franc parler légendaire que lorsqu’en 1985, lui remettant la légion d’honneur, François Mitterrand nota en souriant qu’ « il est extraordinaire de voir un spécialiste de la diplomatie aussi peu diplomate », et comme l’a relevé en hommage François Hollande, « un homme politique lucide et passionné ».

De 1981 à 2012, un long chemin a été tracé dans l’histoire franco-iranienne. Au-delà de l’amitié personnelle tissée avec les leaders de la Résistance iranienne, Claude Cheysson a sans doute posé les fondements d’une amitié forte et profonde entre deux nations qui seront amenées à marcher ensemble pour consolider la démocratie et les droits de l’homme dans le monde face au fléau de l’intégrisme. Claude Cheysson, un visionnaire ? L’histoire le dira. Il restera pour le peuple iranien et sa résistance l’incarnation de certains hommes politiques européens qui n’ont pas cédé au chantage et à la complaisance et n’ont pas laissé que les intérêts d’une nation, même lointaine, soient piétinés par des calculs mesquins. C’est pourquoi le souvenir de ce grand homme, de ce diplomate qui ne pratiquait pas les rondeurs de la diplomatie, restera non seulement dans l’histoire de son pays mais aussi de la nation iranienne.

http://blogs.mediapart.fr/blog/afchine-alavi/271012/claude-cheysson-cet-ami-visionnaire-de-la-resistance-iranienne

 

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous