IranIran (actualité)Explosions de Bangkok: un accusé iranien "stupéfait" d'avoir trouvé...

Explosions de Bangkok: un accusé iranien « stupéfait » d’avoir trouvé des bombes

-

BANGKOK, 26 avr 2013 (AFP) – Un Iranien accusé d’être lié à un complot présumé contre des diplomates israéliens, découvert l’an dernier à Bangkok par accident lors d’explosions qui lui ont arraché les jambes, a assuré vendredi qu’il avait trouvé les explosifs par hasard et essayait de s’en débarrasser.

Saeid Moradi, 29 ans, a expliqué devant la cour qu’il était sur le point de quitter la Thaïlande lorsqu’il avait trouvé quatre bombes dans un placard d’une maison de location.

« J’étais stupéfait », a-t-il déclaré, indiquant que l’un des engins aurait alors explosé, détruisant une partie de la maison.

Deux autres auraient explosé alors qu’il courait dans la rue pour les jeter dans un canal tout proche, l’un d’entre eux lui coupant les jambes, a ajouté le jeune homme en chaise roulante, sans faire référence à la quatrième bombe.

Morabi et Mohammad Khazaei, 42 ans, jugés pour tentatives de meurtre et possession d’explosifs, font partie d’un groupe de cinq Iraniens suspectés d’être impliqués dans ces explosions qui ont secoué un quartier résidentiel de la capitale thaïlandaise en février 2012. Les deux hommes plaident non coupable.

Les procureurs accusent Morabi d’avoir lancé une bombe sur un taxi et une deuxième sur des policiers qui s’approchaient de lui dans la rue, une version qu’il rejette.

« Je savais que si les policiers m’arrêtaient, je devrais laisser tomber la bombe qui aurait pu les mettre en danger eux et des passants (…). Alors je l’ai lancée un mètre devant moi », a assuré l’Iranien.

Son co-accusé, qui a fait le « V » de la victoire devant les journalistes en arrivant au tribunal, a de son côté indiqué avoir fui la maison après la première explosion, avant de se rendre à l’aéroport où il avait été arrêté.

« Je n’ai commis aucun crime, je suis innocent », a-t-il assuré.

« La peine pour tentative de meurtre et possession d’explosifs (…) sera probablement lourde, mais nous combattrons chaque accusation », a de son côté déclaré leur avocat Kittipong Kiattanapoom à la presse.

Le jugement a été mis en délibéré au 20 juin.

Juste après les explosions de février 2012, la police thaïlandaise et Israël avaient affirmé que des diplomates israéliens étaient visés au lendemain d’attentats en Géorgie et à New Delhi. Mais Téhéran avait violemment nié toute implication dans ces affaires.

En juin, la justice malaisienne avait ordonné l’extradition vers la Thaïlande d’un troisième suspect qui serait pourtant toujours en Malaisie. Deux autres suspects seraient par ailleurs repartis en Iran.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous