IranNucléaireNucléaire: l'Iran va produire son propre combustible

Nucléaire: l’Iran va produire son propre combustible

-

AFP : La chaîne de production du combustible de la centrale nucléaire de Bouchehr va être opérationnelle d’ici trois mois, a déclaré Ali Akbar Salehi, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique(OIEA), cité mardi par l’agence officielle Irna.

«La chaîne de production d’oxyde d’uranium (UO2) enrichi pour produire et fournir le combustible de la centrale de Bouchehr va entrer en fonction d’ici trois mois», a déclaré M. Salehi lors d’une visite au site nucléaire d’Ispahan (UCF), dans le centre du pays.

Un accord signé entre la Russie et l’Iran prévoit que la Russie fournira le combustible nécessaire à Bouchehr pendant dix ans et récupérera le combustible usagé, une garantie qu’il ne peut être utilisé à d’autres fins, notamment militaires.

M. Salehi n’a pas précisé à partir de quelle date l’Iran va utiliser son propre combustible produit localement en remplacement de celui fourni par les Russes.

Dans une série de lettres, l’Iran a informé l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de la construction de cette nouvelle unité de production de combustible dans le site nucléaire d’Ispahan.

La centrale de Bouchehr est entrée en service en 2011 après plusieurs retards. Le 23 septembre dernier, Téhéran a pris le contrôle de la centrale, qui produit 1000 mégawatts d’électricité.

L’Iran pourrait étendre son parc nucléaire civil avec la construction, toujours par la Russie, d’une seconde centrale de 1000 mégawatts à Bouchehr. Téhéran affirme vouloir produire à terme 20 000 mégawatts d’électricité nucléaire, ce qui nécessite la construction d’une vingtaine de réacteurs de 1000 mégawatts.

M. Salehi a précisé que l’Iran produisait également à l’usine d’Ispahan «du combustible à 20% pour le réacteur de recherche et médical de Téhéran et le combustible pour le réacteur à eau lourde d’Arak, actuellement en construction.

Les pays occidentaux et Israël accusent Téhéran de vouloir utiliser son programme nucléaire civil pour produire l’arme atomique, ce que Téhéran a toujours démenti.

De nouvelles négociations ont commencé à la mi-octobre entre l’Iran et les puissances du groupe 5+1 (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) pour tenter de trouver une issue à la crise du nucléaire iranien.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous