IranNucléaireNucléaire : Il n’y aura pas d’acceptation de la...

Nucléaire : Il n’y aura pas d’acceptation de la France sans une vérification de toutes les installations iraniennes – Laurent Fabius

-

« Il n’y aura pas d’acceptation [de l’accord sur le nucléaire iranien] de la France s’il n’est pas clair qu’une vérification pourra être faite auprès de toutes les installations iraniennes, y compris les sites militaires », a affirmé cette semaine Laurent Fabius à l’Assemblée nationale.

Alors que les grandes puissances et le régime iranien sont censés conclure un accord historique d’ici au 30 juin, Abbas Araghchi, numéro deux de l’équipe des négociateurs iraniens, n’a pas exclu mercredi la possibilité que les discussions se prolongent au-delà du 30 juin.

Le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a la haute main sur le dossier nucléaire, a exclu, la semaine dernière, la possibilité pour l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) d’inspecter des sites militaires et d’interroger des scientifiques, au nom de la souveraineté et des intérêts nationaux.

« Sur ce point, j’aimerais que la totalité des grands pays qui discutent avec nous adoptent la position française, a poursuivi M. Fabius. Oui à un accord, mais non à accord qui permettrait à l’Iran d’avoir la bombe atomique : c’est la position de la France, puissance indépendante et puissance de paix. »

La question des inspections internationales des sites nucléaires iraniens est un des points les plus délicats des négociations engagées entre Téhéran et le groupe P5 + 1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Chine, Russie, France et Allemagne). L’Iran et les grandes puissances sont engagés depuis plus de vingt mois dans d’intenses tractations.

Lors d’une audition à la commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants américaine le 29 avril, Maryam Radjavi, présidente élue du CNRI, a énoncé les positions de la Résistance iranienne sur le projet nucléaire des mollahs. Tout en soulignant l’importance de la mise en œuvre des six résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, elle a insisté sur la nécessité des inspections inopinées de tous les sites, militaires et non-militaires, ainsi que sur la responsabilité du régime sur les dimensions militaires de ses projets et spécialistes nucléaires ainsi que les réseaux de contrebande qui lui fournissent les équipements et les matériaux nucléaires.

 

ale

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous