IranNucléaireLe régime iranien accepte de reprendre les pourparlers nucléaires...

Le régime iranien accepte de reprendre les pourparlers nucléaires à Vienne

-

Le régime iranien a finalement accepté de reprendre les pourparlers nucléaires à Vienne le 29 novembre, après des mois de retard et de gain de temps pour poursuivre ses activités illicites.

La date des pourparlers a été judicieusement fixée quelques jours seulement après les sessions prévues par le Conseil des gouverneurs l’Agence internationale de l’énergie atomique. Apparemment le plan du régime vise à forcer le Conseil des gouverneurs à éviter d’adopter des résolutions concernant ses violations de l’accord nucléaire de 2015, également connu sous le nom de Plan d’action global commun (JCPOA).

Malgré les nombreux efforts de la communauté internationale pour amener le régime à se conformer aux termes du JCPOA, le régime a manifestement poursuivi l’accélération de son programme nucléaire, enrichissant de l’uranium bien au-delà des limites autorisées par les termes de l’accord nucléaire et menant des activités terroristes malveillantes à travers le Moyen-Orient par le biais de leurs groupes mandataires.

Il est clair sans l’ombre d’un doute que si les pourparlers sont au point mort, c’est à cause du manque de coopération du régime et de sa volonté d’extorquer la communauté internationale.

Les sanctions imposées à l’Iran par les États-Unis pour ses activités terroristes et ses violations des droits de l’homme ont été imposées par le Congrès américain.

Les législateurs américains continuent de convenir que le régime iranien constitue toujours de grandes menaces pour la communauté internationale.

Le JCPOA de 2015 était un accord, et il n’y avait aucune force légale ou législative derrière lui, car un pourcentage considérable des législateurs américains pensaient qu’il ne faisait pas assez pour réduire la menace terroriste du régime.

Alors que le régime a accepté de nouvelles négociations, son objectif principal est d’obtenir de nouvelles concessions des puissances occidentales concernant leur programme nucléaire. En bloquant continuellement les pourparlers précédents, ils ont gagné du temps pour faire avancer tranquillement leur programme d’enrichissement d’uranium dans l’espoir qu’ils atteindront un niveau qui leur donnera l’avantage dans les négociations futures.

Actuellement, le principal problème du régime en Iran concerne le deuxième anniversaire du soulèvement de novembre 2019 qui l’a presque amené au bord de l’effondrement.

Avec l’état actuel de l’économie et des crises sociales en Iran, le peuple iranien est indigné et devient chaque jour plus remonté et appelle à un changement de régime lors de ses rassemblements de protestation.

Les mollahs n’ont conservé le pouvoir que par la force brutale, abattant des manifestants dans les rues, procédant à des exécutions publiques, emprisonnant et torturant des dissidents et nommant un meurtrier de masse comme président.

Les mollahs s’accrochent désespérément au pouvoir car tout signe de fragilité de leur part leur entraînera des conséquences catastrophiques. Si une autre vague de protestations à l’échelle nationale était déclenchée, conduisant à un autre soulèvement, l’effondrement complet du régime serait inévitable.

C’est un régime qui ne répond qu’à la fermeté et à la force. Toute concession aux ayatollahs ne fera qu’aider et encourager le terrorisme et la destruction sans s’attaquer aux menaces qu’ils représentent.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous