IranNucléaireLa satellite Khayyam, le nouvel outil du régime iranien...

La satellite Khayyam, le nouvel outil du régime iranien pour le terrorisme mondial

-

La semaine dernière, les médias du régime iranien ont rapporté que les mollahs avaient réussi à lancer un nouveau satellite nommé « Khayyam ». Des responsables du régime aux fidèles du régime, de nombreuses personnes ont exprimé leur joie face à ce « chef-d’œuvre de chez nous », avant même qu’il ne soit lancé.

Dans le même temps, le président du régime, Ebrahim Raisi, se précipite sur scène pour louer ce « projet iranien », tandis que les médias du régime saluent le travail du «gouvernement du jeune Hezbollahi ».

Dans l’espoir de retrouver son prestige, sa domination et sa crédibilité perdus parmi les membres de la société, tant dans la région que dans le monde, le régime a constamment fabriqué des succès scientifiques et militaires. Cette fois, cependant, le tumulte autour de ce satellite de création nationale n’a pas duré longtemps.

Peu après le brouhaha du régime, l’ambassade de Russie en Iran a annoncé que le satellite avait été construit par ses soins, après plusieurs demandes du régime.

Cette annonce a été une telle honte que les médias du régime, comme l’agence de presse Fars, ont été contraints d’éditer leurs nouvelles et leurs publications. Pour éclaircir ce gâchis, Issa Zarehpour, le ministre des Communications du régime, a ridiculement affirmé que « depuis le premier jour, nous avions dit que le satellite Khayyam avait été créé par la Russie ».

https://twitter.com/amsafavi/status/1560255077943738370?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1560255077943738370%7Ctwgr%5E28b6c2e2b24364430db151ca13828bec370039b8%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.ncr-iran.org%2Fen%2Fnews%2Fnuclear%2Firans-regime-refuses-to-accept-final-draft-continues-its-policy-of-deception%2F

Le porte-parole du régime, Ali Bahadori Jahromi, a déclaré plus tard que le régime prévoyait de commander trois autres satellites du même modèle que le Khayyam. Sur son compte Twitter, écrit-il, « la construction de trois autres satellites Khayyam en collaboration avec des scientifiques iraniens est à l’ordre du jour du régime ».

La partie étrange de l’histoire est que certains médias d’État, comme le journal Basirat, sont assez effrontés pour affirmer que le régime est capable d’envoyer un humain dans l’espace. Dans le passé, les médias du régime ont rapporté à plusieurs reprises le lancement de satellites d’autres pays, affirmant que ces événements ne sont pas du tout une « réalisation scientifique », de sorte que les contradictions récentes ont rendu les jubilations du régime insensées.

Le 22 mars 2021, l’agence de presse du régime YJC a annoncé que « la Russie a lancé des satellites de 18 pays ». Ils n’ont clairement aucune fierté à demander et à recevoir l’aide d’un pays développé pour lancer leur missile. Ce dernier projet explique le gaspillage par le régime des richesses et des ressources du pays dans le bellicisme, au lieu de stimuler le développement scientifique et industriel.

Alireza Naimi, le directeur général de l’exploitation et des opérations spatiales de l’Organisation spatiale du régime, a annoncé qu’il ne sera pas possible d’utiliser les images de ce satellite pendant au moins 4 mois.

Ce n’est pas la première fois que le régime prétend avoir envoyé avec succès un satellite local en orbite. L’un aurait été lancé il y a deux ans, et un second plus tôt cette année. Le deuxième satellite, Nour-2, a été lancé dans l’espace sans aucune utilisation spécifique, mais le régime a affirmé qu’il avait été conçu pour exécuter des missions civiles.

Ni Nour-1 ni Nour-2 ne devraient devenir opérationnels de sitôt, devenant plutôt un désastre et un embarras pour le régime. Au moment des lancements, l’escadron, qui fait partie du nouveau commandement spatial américain, a signalé qu’il avait observé que l’un des satellites avait atteint l’orbite.

La partie la plus préoccupante est que, alors que le régime prétend que ses projets spatiaux sont en faveur de projets spatiaux civils, en raison de la nature du régime, nous devrions considérer que le régime utilisera probablement ces satellites en faveur d’opérations militaires, notamment en soutenant ses forces mandataires. avec des images de leurs ennemis revendiqués.

La semaine dernière, le Washington Post a rapporté que le satellite avait été conçu pour étendre les capacités d’espionnage et militaires du régime. Le rapport indique que le satellite Khayyam est basé sur un satellite de surveillance Kanopus-V et comprend une caméra avec une résolution élevée de 1,2 mètre.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous