IranNucléaireIran-Nucléaire : L’Europe se réjouit d’une résolution de l’ONU...

Iran-Nucléaire : L’Europe se réjouit d’une résolution de l’ONU contre l’Iran

-

Iran Focus, Londres, 24 septembre – L’Union européenne s’est réjouie samedi de l’adoption d’une résolution par l’organe de contrôle atomique de l’ONU demandant que l’Iran soit déféré devant le Conseil de Sécurité pour n’avoir pu convaincre la communauté internationale du caractère pacifique de son programme nucléaire.

Un communiqué du chef de la diplomatie britannique Jack Straw, dont le pays détient la présidence tournante de l’UE affirme qu’ « aujourd’hui le Conseil [des Gouverneurs »> de l’Agence internationale de l’énergie atomique vient d’adopter une résolution jugeant que l’Iran ne se conforme pas aux obligations du Traité de Non Prolifération (TNP) et déférant le dossier de l’Iran au Conseil de Sécurité. »

Samedi, la résolution a été adoptée à l’AIEA avec 22 voix pour, 12 abstentions et une seule voix contre, le Venezuela.

Samedi, l’Iran a qualifié la résolution de l’AIEA d’ « illégale ».

Le communiqué du Foreign Office notait que « le fait même de la résolution et le nombre de vote en sa faveur sont très importants si nous voulons empêcher le développement de la capacité en armes atomiques ».

Le communiqué donne les détails du dernier rapport du directeur général de l’AIEA Mohammed ElBaradeï et « l’incapacité de l’Iran de prendre et de coller aux mesures créant la confiance auxquelles le conseil de l’AIEA avait appelé ».

Le chef de la diplomatie britannique a déclaré dans le communiqué qu’il espérait que « l’Iran utilisera cette opportunité pour répondre aux inquiétudes exprimées par le Conseil : Le camp européen pour sa part est prêt à reprendre les négociations au sein de cadre conclu entre les Européens et l’Iran en novembre dernier. »

Les Etats-Unis ont aussi salué avec satisfaction la décision de l’AIEA, comme « un pas en avant significatif ».

L’opposition iranienne, le Conseil national de la résistance (CNRI) qui a été le premier à révéler les sites nucléaires secret de l’Iran en 2002 déclenchant le processus qui a conduit à la situation actuelle, s’est réjouie de la résolution de l’AIEA.

« Le régime religieux doit être immédiatement déféré au Conseil de sécurité de l’ONU pour l’adoption de sanctions, y compris un embargo général en pétrole et en technologie », a déclaré le CNRI dans un communiqué reçu à Londres.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous