IranNucléaireAnnan demande à l’Iran de geler ses activités nucléaires

Annan demande à l’Iran de geler ses activités nucléaires

-

Reuters, ONU, 9 février – Par Irwin Arieff – Le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a demandé à l’Iran de geler ses activités nucléaires pour que les négociations puissent se poursuivre avec la Russie et l’Union Européenne concernant les ambitions nucléaires de Téhéran.

L’Iran a annoncé la reprise de l’enrichissement du combustible nucléaire suite au vote du conseil des gouverneurs de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique la semaine dernière en faveur du renvoi de l’Iran devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies en raison de son programme nucléaire.

Cependant, rien ne prouve que le pays a effectivement débuté des activités liées à l’enrichissement, selon les diplomates de l’ONU.

Annan a toujours cherché à retarder une action du Conseil de Sécurité contre l’Iran, espérant pouvoir résoudre le conflit sur les intentions nucléaires de Téhéran soit à Vienne, soit par la négociation.

« Ce qui est important, c’est que les deux parties aient dit que les négociations n’étaient pas épuisées, les deux parties sont prêtes à discuter. Je leur recommanderais de continuer », a déclaré Annan à la presse.

« Dans le même temps, il est important qu’aucune mesure ne soit prise qui aggraverait la situation déjà tendue et j’espère que l’Iran continuera à bloquer ses activités tel qu’il le fait maintenant, pour que les pourparlers puissent avancer », a-t-il dit.

Le vote de l’organe de surveillance de l’ONU basé à Vienne a appelé le directeur général de l’AIEA, Mohamed ElBaradei, à informer le Conseil de Sécurité de l’ONU avant le 6 mars de la réponse de l’Iran face aux exigences de suspension de ses activités et d’une meilleure coopération avec l’agence.

L’AIEA a agi sur l’ordre des États-Unis et de l’Union Européenne, qui affirment que l’Iran a l’intention de développer des armes nucléaires et que les négociations avec Téhéran sont au point mort.

Mais les pourparlers entre l’Iran et la Russie sont toujours en suspens concernant l’offre de Moscou de fournir à Téhéran le combustible nucléaire dont le pays a besoin. De plus, la Chine a déclaré cette semaine que la situation d’impasse dans laquelle se trouve la communauté internationale face à l’Iran devait être désamorcée par la négociation plutôt que par le Conseil de Sécurité, qui peut imposer des mesures punitives à l’Iran.

Téhéran a également exprimé son intérêt dans la reprise des pourparlers avec les différentes parties mais a insisté sur le fait que son objectif était uniquement la génération d’électricité et non le développement d’armes nucléaires.

Annan semble avoir pris le parti de la Russie et de la Chine (contre les États-Unis et l’UE) dans le conflit autour des conséquences du vote du conseil de l’AIEA samedi dernier.

« Si l’affaire devait comparaître ici au Conseil (de Sécurité), je ferais en sorte avec les États membres de trouver le meilleur moyen de la résoudre », a assuré Annan.

La Russie et la Chine insiste pour qu’en dépit du vote de l’AIEA, le dossier iranien reste à Vienne et que le Conseil de Sécurité n’ait pas le feu vert pour engager des poursuites contre Téhéran. Mais Washington et l’UE soutiennent que le vote signifiait que l’affaire était portée devant le conseil comme devant l’AIEA.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous