IranNucléaireLondres penche pour des sanctions contre l'Iran (presse)

Londres penche pour des sanctions contre l’Iran (presse)

-

AFP, LONDRES, 22 mars – La Grande-Bretagne penche pour une résolution des Nations unies qui permettrait des sanctions et même l’usage de la force si l’Iran refuse de cesser ses activités nucléaires litigieuses, indique mercredi le quotidien The Times.

Citant une lettre confidentielle rédigée la semaine dernière par John Sawers, directeur politique du Foreign Office, le journal londonien indique que la Grande-Bretagne appuiera au cours des mois à venir la résolution intitulée Chapitre VII exigeant que l’Iran cesse ses activités nucléaires.

Un refus de l’Iran de se conformer à cette résolution contraindrait le Conseil de sécurité de l’Onu à mettre ses menaces en vigueur.

Mardi, le Conseil de sécurité avait repoussé à une date ultérieure une réunion sur la crise nucléaire iranienne afin de permettre de travailler davantage une déclaration franco-britannique prenant en compte les objections russes, avait indiqué une source diplomatique occidentale.

Selon cette source, qui a requis l’anonymat, aucune date n’a encore été fixée pour les entretiens, mais les contacts devaient se poursuivre tout au long de la journée.

John Sawers était l’hôte des entretiens sur l’Iran lundi à New York entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité – Grande-Bretagne, Chine, France, Russie et Etats-Unis – et l’Allemagne.

Le directeur politique du Foreign Office a rédigé sa lettre confidentielle le 16 mars et l’a adressée à ses homologues américain, français et allemand, selon le Times.

« Ils (les Iraniens) doivent savoir que des mesures plus graves sont probables. Cela veut dire qu’on traitera le dossier iranien sur la base du Chapitre VII », a écrit le responsable.

M. Sawers a proposé de contraindre l’Iran à suspendre tout enrichissement d’uranium grce à « une requête obligatoire du Conseil de sécurité dans une résolution que nous devrions viser à adopter, disons, début mai », selon le journal.

Avant de parvenir à cette étape, le diplomate britannique suggère cependant d’offrir à l’Iran une dernière chance sous la forme d’une « offre révisée » d’encouragements, un moyen pour Téhéran de revenir en arrière pacifiquement tout en sauvant la face, selon le Times.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous