IranNucléaireMissiles iraniens : Selon le Pentagone, l’Iran exagère

Missiles iraniens : Selon le Pentagone, l’Iran exagère

-

Washington Times, 4 avril – De Bill Gertz – La semaine dernière, l’Iran a testé une version plus ancienne du missile Scud. De plus, le pays exagère souvent à propos de son arsenal militaire, a déclaré hier le Pentagone en réponse à l’annonce de Téhéran selon laquelle le pays aurait testé de nouvelles armes sophistiquées.

« Nous savons que les Iraniens essaient continuellement d’améliorer leurs systèmes d’armement par des mesures étrangères et nationales », a affirmé le porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman.

« Il est possible qu’ils accroissent leur capacité et qu’ils fassent de grands pas en matière de matériaux absorbant les ondes émises par les radars ainsi qu’en traitement de cibles », a-t-il dit. « Cependant, les Iraniens sont réputés pour se vanter et pour exagérer leurs capacités techniques et tactiques. »

Dimanche, l’Iran a rapporté que son armée avait testé un missile sous-marin à grande vitesse et a diffusé des séquences vidéo de la torpille touchant un navire cible.

Un haut responsable américain met l’existence de ce missile torpille en doute mais a refusé de faire des commentaires sur ce que les agences de renseignements américaines savent à propos de l’arsenal iranien.

Ces tests sur des missiles viennent s’ajouter à la tension croissante concernant le programme nucléaire de l’Iran et fait accélérer l’activité diplomatique aux Nations Unies qui réfléchissent sur la façon d’y répondre.

Au département d’Etat américain, le porte-parole Adam Ereli a déclaré hier que les tests sur les missiles étaient préoccupants.

« Ils ne font que rappeler la nature agressive du programme de développement d’armes et de déploiement de systèmes d’armes que beaucoup considèrent comme étant une menace. Je pense tout d’abord à ces nations du Golfe qui sont directement accolées à l’Iran ou à proximité immédiate de ce pays », a-t-il dit à la presse.

La Russie détient une torpille très sophistiquée dotée d’une technologie de fusée servant à la propulsion sous l’eau à grande vitesse. Dans le passé, Moscou a fourni à l’Iran de la technologie missile et probablement aussi des données sur son Skval, une torpille à puissance de fusée, ont rapporté les responsables américains.

Un général iranien a déclaré que l’armée iranienne avait testé vendredi un nouveau missile ayant la capacité d’échapper aux détecteurs de l’ennemi et de transporter de multiples ogives.

Un responsable de la défense a confirmé que les Iraniens avaient testé le Shahab-2, nom iranien donné au missile Scud-C, qui a une portée de 500 km. La presse iranienne rapporte qu’il ne s’agit pas d’un nouveau missile.

M. Whitman a déclaré hier que le programme militaire de l’Iran était « centré sur son programme de missiles balistiques, considéré par Téhéran comme étant dissuasif ».

« Il détient le plus grand stock de missiles balistiques au Moyen Orient », a-t-il dit. « L’année dernière, l’Iran a mené des tests sur son missile balistique à moyenne portée et a également testé des missiles anti-navires. Puisque l’Iran travaille sur ce programme de missiles balistiques, il n’est pas surprenant qu’ils aient testé ce Scud-C. »

L’Iran a trois types de roquettes d’artillerie non guidées : le Zelzal, le Fajir-3 et le Fajir-4. Ses missiles balistiques incluent deux types de Scuds, le Shahab-1 et -2 et le Shahab-3 qui a une portée de 1000 km. Le pays détient aussi une version du Shahab-3 ayant une portée plus étendue.

Les responsables américains affirment que l’Iran a aussi des missiles anti-navires C-801 de fabrication chinoise que Téhéran pourrait utiliser pour perturber la navigation dans le Golfe Persique et limiter les approvisionnements en pétrole d’autres parties du monde.

Uzi Rubin, spécialiste privé en menace missile, pense que les déclarations de l’Iran sur son missile à ogives multiples sont tirées par les cheveux. L’ogive pourrait être un véhicule de réentrée « désintégrant » capable de lâcher plusieurs sous-munitions au-delà de l’altitude de la plupart des défenses aériennes, système que la Chine serait en train de développer.

« La description générale du missile iranien est similaire à la description du Iskander E russe, sauf pour les cibles multiples », a déclaré M. Rubin, ajoutant qu’il était improbable que les Iraniens aient acheté ce nouveau missile russe à courte portée.

M. Rubin a affirmé qu’il était fort possible que les déclarations des Iraniens à propos de ce missile soient exagérées.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous