IranNucléaireL’Iran continue d’enrichir de l’uranium, selon Rafsandjani

L’Iran continue d’enrichir de l’uranium, selon Rafsandjani

-

Reuters, Koweït, 17 avril – L’Iran a l’intention de continuer d’enrichir de l’uranium, a déclaré lundi l’influent ancien président iranien Akbar Hachemi Rafsandjani, tandis que les inquiétudes se font de plus en plus grandes quant à une éventuelle action militaire des USA contre le programme nucléaire de Téhéran.

« La République islamique d’Iran n’a pas l’intention d’arrêter », a-t-il répondu lorsqu’on l’a interrogé sur le succès de l’Iran à mener l’enrichissement de l’uranium.

« La République islamique désire poursuivre sur la même voie », a-t-il déclaré aux journalistes au Koweït à l’occasion d’une visite dans cet Etat du Golfe.

La semaine dernière, l’Iran a annoncé avoir enrichi de l’uranium afin de l’utiliser dans des centrales électriques, alimentant ainsi le conflit diplomatique avec l’Occident qui suspecte Téhéran de tenter de fabriquer la bombe atomique. L’Iran prétend vouloir avoir accès à l’énergie nucléaire pour générer de l’électricité.

Rafsandjani, dont les commentaires ont été traduits par un interprète, a déclaré que selon lui, les Etats-Unis n’attaqueraient pas l’Iran.

« Nous sommes certains que l’Amérique ne créera pas une situation aussi difficile », a-t-il ajouté. « Mais si (l’Iran) est victime d’une agression…, alors nous devrons subir les conséquences de la guerre. »

Rafsandjani, qui préside maintenant un conseil qui arbitre les conflits législatifs iraniens, a affirmé à la presse syrienne dimanche pendant sa visite au Moyen Orient : « Nous ne négligeons en aucun cas la possibilité d’une agression des Etats-Unis ; nous soulignons par ailleurs que ce ne serait ni dans l’intérêt des Etats-Unis, ni dans le nôtre ».

Il a ajouté : « Ce danger va non seulement toucher la République islamique d’Iran, mais aussi la région et chacun d’entre nous ».

Les voisins de l’Iran dans le Golfe ont exprimé à plusieurs reprises leur inquiétude pour son programme nucléaire, avançant qu’ils seraient les premiers affectés au cas où les choses tourneraient mal, que ce soit une fuite de réacteur ou une frappe militaire.

« Dans le Golfe, nous sommes préoccupés par le programme nucléaire de l’Iran », a déclaré Abdul Rahman al-Attiya, secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe, à la presse depuis le Yémen.

Au Koweït, Rafsandjani a tenté d’apaiser ces craintes en affirmant que le programme nucléaire restait dans les limites du Traité de Non-prolifération nucléaire et était supervisé par l’Agence internationale de l’énergie atomique.

« Il s’agit d’un traité complet où toute tentative d’infraction est impossible », a-t-il dit.

Les ambitions nucléaires de l’Iran sont venues s’ajouter aux tensions dans la région du Golfe, déjà tourmentée par l’instabilité en Irak depuis la guerre menée par les Etats-Unis en 2003 qui a mené Saddam Hussein à la chute.

(Article rédigé avec la coopération de Mohamed Ghobari au Yémen)

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous