IranNucléaireL'Iran a "nettoyé" des sites nucléaires suspects (opposants en...

L’Iran a « nettoyé » des sites nucléaires suspects (opposants en exil)

-

AFP : 24 novembre – L’Iran a récemment « nettoyé » un site dans le nord-est du pays qui serait au coeur de son programme visant à développer des armes nucléaires, a accusé un groupe d’opposants iraniens en exil mercredi à Londres.

Le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) a également révélé les noms de cinq scientifiques iraniens qui, selon lui, devraient être interrogés par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) afin de déterminer les intentions réelles de l’Iran en matière de nucléaire.

Ces cinq scientifiques – Mohsen Fakhri-Zadeh, Fereydoon Abbasi, Mansoor Asgari, Mohammad Amin Bassam et Madjid Rezazadeh – seraient tous liés aux gardiens de la révolution iraniens, selon le CNRI.

L’AIEA doit se réunir cette semaine à Vienne afin de se prononcer sur un projet de résolution présenté par la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne qui viserait à geler le programme d’enrichissement nucléaire iranien en échange de concessions européennes.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse organisée au parlement britannique, Farid Soleimani, un membre du CNRI qui avait révélé l’existence d’un centre iranien de développement de technologies de défense au début du mois à Vienne, a déclaré que ce site top secret avait été fermé.

L’Iran a toujours réfuté les accusations du CNRI selon qui ce site était utilisé pour produire de l’uranium enrichi, insistant sur le fait qu’il n’avait « aucune activité nucléaire non déclarée ».

« Selon nos sources, les autorités iraniennes ont aussitôt réagi (à nos révélations) pour faire nettoyer ce site » et le fermer, a déclaré Farid Soleimani. « Des enquêteurs et des officiels des services de renseignement et de sécurité ont été parmi les premiers à se rendre sur le site », a-t-il affirmé.

Selon Farid Soleimani, « des entrées et sorties de camions ont été constatées sur le site », faisant craindre l’évacuation de documents et d’équipements sensibles dans le cadre d’une opération supervisée par le ministre de la Défense Ali Shamkahni.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous