IranNucléaireIran : Un marché douteux

Iran : Un marché douteux

-

The Washington Times, 27 septembre – Editorial – Il est de moins en moins certain que le régime islamiste d’Iran soit bientôt sanctionné pour son attitude de défi continuelle concernant son programme d’armes nucléaires.

Bill Gertz, du Washington Times, a rapporté hier que l’Iran et l’Union Européenne étaient proches d’un accord selon lequel l’Iran accepterait de suspendre l’enrichissement d’uranium pendant 90 jours. Face à l’insistance de Téhéran, les négociateurs emmenés par le chef de la politique étrangère de l’UE, Javier Solana, ont accepté de conserver secrète cette suspension temporaire de l’enrichissement. En échange, l’Iran éviterait provisoirement des sanctions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Ce projet aurait le soutien de certains membres du département d’Etat, qui le considèrent comme un pas vers la halte complète de l’enrichissement d’uranium en Iran. En réalité, comme d’autres membres de l’administration (principalement du bureau du vice-président et du Pentagone) l’avancent de façon persuasive, cet accord a toutes les chances d’entraîner les Etats-Unis dans une série de négociations très longues avec l’Iran qui vont apporter peu à Washington mais qui vont donner à l’Iran plus de temps pour développer la bombe. Cela serait en effet un piège pour les Etats-Unis, forcés à négocier contre le délai des 90 jours. Si aucun accord n’était conclu dans cette période, l’Iran serait vraisemblablement libre de redémarrer ses activités d’enrichissement d’uranium à la fin des trois mois. Et bien entendu, étant donné le long passé de supercheries de l’Iran, qui inclut presque 20 ans d’activités nucléaires secrètes, il y a de bonnes raisons de douter que Téhéran va respecter une suspension même temporaire.

Jusqu’à maintenant, les dirigeants iraniens nient avoir accepté un tel accord. Mais à en juger par le comportement récent des Européens, des Russes et des Chinois, Téhéran a peu de raisons de craindre des sanctions. Le Conseil de Sécurité a adopté une résolution donnant à l’Iran jusqu’au 31 août pour stopper l’enrichissement, sous peine de sanctions. Téhéran a ignoré ce délai, mais 27 jours plus tard, les négociations continuent. Moscou et Pékin luttent pour reporter ou modérer les sanctions.

Tandis que M. Solana poursuit ses efforts pour mettre au point ce qui ressemble fort à un accord douteux avec l’Iran, de nouvelles questions se posent quant à la bonne foi de la France. Hier, le chroniqueur parisien Amir Taheri a rapporté que le président Jacques Chirac avait dit à un émissaire spécial iranien en visite la semaine dernière que l’on ne devait pas exiger de l’Iran la suspension de l’enrichissement d’uranium en tant que condition préalable aux négociations, et qu’il ne devait pas s’inquiéter de la possibilité d’une action militaire dans tous les cas.

En bref, il parait de plus en plus plausible que le Conseil de Sécurité soit sur le point d’envoyer un signal de faiblesse et de vacillation aux mollahs.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous