IranNucléaireLes discussions avec l'Iran ne peuvent pas "continuer très...

Les discussions avec l’Iran ne peuvent pas « continuer très longtemps » (Rice)

-

AFP, Washington, 27 septembre – La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, a prévenu mercredi que les discussions en cours entre les Européens et l’Iran ne pourraient pas « continuer très longtemps ».

En recevant au département d’Etat son homologue grecque Dora Bakoyannis, Mme Rice a indiqué à la presse avoir parlé au Haut représentant de l’UE pour la politique extérieure Javier Solana avant sa rencontre à Berlin avec le négociateur en chef du nucléaire iranien, Ali Larijani.

« J’ai exprimé mes voeux de réussite à M. Solana et nous attendons le résultat de ces discussions », a ajouté la chef de la diplomatie américaine.

Mais « il est clair que ceci ne va pas continuer très longtemps », a poursuivi Mme Rice, répondant à une question sur la nouvelle date-limite sur laquelle se sont accordées les grandes puissances pour permettre ces négociations.

MM. Solana et Larijani se sont retrouvés mercredi à Berlin, un entretien considéré par l’Occident comme celui de la dernière chance avant de décider d’éventuelles sanctions à l’ONU contre Téhéran.

« Il est évident que si nous pouvons aboutir à une décision de l’Iran de suspendre son enrichissement et ses activites de retraitement complètement et de façon vérifiable, nous serions alors sur la voie des négociations », a encore indiqué Mme Rice. « C’est la voie que nous aimerions tous prendre ».

« Mais, bien sûr, la logique de la résolution 1696 est que le Conseil de sécurité a aussi ouvert une voie, un chemin vers l’action, sous l’article 41 du chapitre VII » de la Charte des Nations unies, a-t-elle poursuivi.

Les résolutions de l’Onu ayant trait au Chapitre VII donnent au Conseil de larges pouvoirs d’action, notamment des sanctions, pour traiter les « menaces pour la paix, les infractions à la paix, ou les actes d’agression ». L’article 41 exclut l’usage de la force pour faire appliquer les décisions du Conseil.

Tout en appuyant officiellement les efforts des Européens pour trouver une issue négociée à la crise iranienne, les Etats-Unis poursuivent leurs efforts pour obtenir une liste de sanctions progressives à imposer à Téhéran en cas d’échec des pourparlers de M. Solana.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous