IranNucléaireL'Europe à portée de missile de l'Iran

L’Europe à portée de missile de l’Iran

-

Libération : 16 décembre -Des opposants iraniens accusent Téhéran de développer un engin de conception nationale.

Par Jean-Dominique MERCHET

Un essai de défense antimissile américain a échoué mercredi, après que l’engin intercepteur n’a pas réussi à décoller de l’atoll de Kwajalein.

L’Iran construit un nouveau missile, dont la portée serait suffisante pour atteindre Rome et Berlin. Cette information a été récemment fournie par des opposants au régime de Téhéran, le Conseil national de la résistance iranienne (Moudjahidin du peuple). Malgré les démentis de Téhéran, cette information confirme les craintes de nombreux experts (Libération du 9 juin 2004), alors que la communauté internationale soupçonne l’Iran de vouloir se doter de l’arme nucléaire.
Baptisé «Ghadr», ce missile serait en cours de développement au sein du centre industriel de Hemmat (nord-est de Téhéran) sous la responsabilité d’un général des Gardiens de la révolution, Ahmed Vahid Dasdjerdi.
Sanctions. Cet engin serait de conception nationale, même si l’Iran bénéficie de la collaboration de spécialistes nord-coréens, chinois et russes. Quatre entreprises chinoises et une nord-coréenne se sont d’ailleurs vu imposer, le 1er décembre, des sanctions par le département d’Etat américain, à cause de leur participation au programme balistique iranien.
Le Ghadr différerait des missiles Shahab, une version locale des No-Dong nord-coréens. Toutefois, de nombreuses incertitudes demeurent sur les caractéristiques et les appellations des engins iraniens.
Sa portée maximale serait de 3 000 km, affirment les Moudjahidin du peuple. Lancé depuis le nord-ouest de l’Iran, un missile Ghadr pourrait ainsi atteindre Helsinki, Berlin, Rome ou Naples. A 3 000 km, le missile ne pourrait transporter qu’une charge militaire légère, de l’ordre de 250 kilos.
Le Ghadr serait un engin à trois étages, équipé de moteurs à carburant solide. Il s’agit d’une technologie plus moderne que le carburant liquide, qui permet une mise en oeuvre plus rapide et plus discrète.
Menaçante. Durant l’été, l’Iran a testé avec succès un missile Shahab, qui équipe désormais deux brigades. Le ministre iranien de la défense, Ali Shamkhani, reconnaît que ces missiles ont une portée de 2 000 km. Trop courte, donc, pour atteindre le coeur de l’Union européenne. La République islamique craint d’apparaître trop menaçante à l’égard de l’Europe, où elle a trouvé des oreilles plus attentives qu’aux Etats-unis quant à son programme nucléaire.
Comme sur le nucléaire, les Américains sont plus alarmistes. Au début de l’année, le directeur de la CIA, George Tenet, confiait que l’Iran pourrait tester en vol des missiles à longue portée «dans la seconde moitié de la décennie», c’est-à-dire à partir de 2005. Téhéran se défend en parlant d’un programme spatial civil, destiné à placer des satellites en orbite. Une technologie civile, mais identique à celle nécessaire pour construire des missiles stratégiques.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous