IranNucléaireLa position adoptée par l’Iran n’est pas « sans...

La position adoptée par l’Iran n’est pas « sans conséquences », selon Beckett

-

Reuters, Londres, 17 janvier – Par Sophie Walker – La ministre britannique des Affaires étrangères, Margaret Beckett, a averti l’Iran mercredi que son refus persistant de négocier au sujet de son programme nucléaire n’était pas « une solution sans conséquences ».

Beckett a déclaré qu’elle était certaine que les grandes puissances mondiales pouvaient résister ensemble aux ambitions nucléaires de Téhéran, malgré les critiques selon lesquelles les sanctions des Nations Unies sont inefficaces et trop modérées suite à la pression de la Russie et de la Chine.

« Nous voudrions que (l’Iran) entament des négociations pacifiques. Actuellement, le gouvernement de Téhéran continue de dire qu’ils ne le feront pas. Mais jusqu’à présent, ils considèrent ceci comme une solution sans conséquences, pourtant ce n’est pas le cas », a déclaré Beckett à Reuters dans une interview.

Téhéran a annoncé lundi qu’ils avançaient à grands pas dans leur projet de production de combustible nucléaire à échelle industrielle. Les Etats occidentaux pensent que l’Iran se sert de son programme nucléaire civil comme couverture pour ses projets de développement d’armes nucléaires et exigent de Téhéran qu’il cesse la production de combustible nucléaire. Téhéran dément ces accusations.

Beckett a affirmé que l’Iran ressentait l’impact du soutien unanime accordé aux sanctions actuelles des Nations Unies. « Le gouvernement d’Iran présume que la communauté internationale ne restera pas unie. Je ne pensais pas que la résolution imposant des sanctions serait adoptée avant Noël. Mais nous l’avons fait, et à l’unanimité. Je crois que cette réalité commence à être reconnue peu à peu », a-t-elle dit.

« Les Russes et les Chinois sont eux aussi préoccupés par les risques de prolifération nucléaire et l’acquisition de la bombe atomique par l’Iran. »La Grande-Bretagne fait partie des « 3E » aux côtés de la France et de l’Allemagne qui ont mis un terme l’année dernière à deux années et demie de
pourparlers visant à persuader l’Iran de suspendre l’enrichissement. Elle a ensuite rejoint les États-Unis, la Chine et la Russie pour offrir à l’Iran des mesures incitatives en échange de la suspension de ses travaux sur le combustible nucléaire, mais Téhéran a rejeté cette offre.

La résolution sur les sanctions interdit le transfert de matériels nucléaires sensibles à l’Iran, ainsi que toute aide technique de l’Agence internationale de l’Énergie atomique ayant une quelconque application dans la production de combustible nucléaire.

Les diplomates ont affirmé mercredi que l’Iran avait invité des émissaires de certaines nations en voie de développement accrédités auprès de l’agence de surveillance nucléaire de l’ONU à visiter ses sites nucléaires, dans une démarche d’ouverture.

ROLE EN IRAK

Beckett a déclaré qu’un grand nombre de personnes se plaignaient également de l’« interférence » de l’Iran en Irak et n’a donc pas exclu la possibilité que les troupes britanniques stationnées dans la province de Bassora puissent jouer un rôle à plus long terme afin de sécuriser la frontière avec
l’Iran.

« Nous n’avons jamais dit… que toutes nos troupes partiraient dès que les responsabilités en matière de sécurité seraient transmises. Dans les provinces où nous avons légué le contrôle, une certaine présence demeure avec le consentement et le soutien du gouvernement irakien », a expliqué Beckett.

Concernant le processus de paix israélo-palestinien, pour lequel le Premier ministre Tony Blair a promis de faire des efforts avant de se retirer cette année, Becket a déclaré que la Grande-Bretagne jouait un rôle de « liaison », mais a refusé de donner de plus amples détails.

« Il y a beaucoup de choses concrètes que nous pouvons faire et il y a beaucoup de gens qui pensent que le Royaume-Uni a son rôle à jouer et qui nous recommandent continuellement de le faire », a-t-elle dit.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous